Sentier du littoral

Balade de rêve

On en fait presque le tour. Le Sentier du littoral est la meilleure manière de découvrir les côtes tranquilles de ce petit bout de terre accroché au continent.

Boucle autour du Port de la Madrague

Accès

Depuis Hyères, suivez la direction Giens par la Route du Sel de Mai à Octobre ou par la D 559 / D 197 / et la Route de la Madrague de Novembre à Avril. Ne manquez pas d’observer le long de la Route du Sel, le délicat lys de mer qui fleurit en été et dévoile son agréable parfum (juillet). Cette espèce est protégée, la cueillette est lourdement pénalisée. Tout au long de l’année, la Route du Sel constitue un lieu privilégié pour l’observation des oiseaux de l’ancien Salin des Pesquiers.

Au carrefour, prendre à droite vers la Madrague. En face du port, monter à gauche par le sentier qui vous conduira à un parking boisé (parking des Darboussières).

Attention ! Fermeture du massif pour risques d'incendies les jours classés en vigilance rouge ou noire selon arrêté préfectoral.

Intérêt du circuit

C’est une balade d’une étonnante richesse qui parcourt différents milieux : forêt de chênes verts, pinède, falaises de micaschistes, mais c’est un des plus longs parcours c’est pourquoi nous vous proposons de le faire en plusieurs tronçons.

Cet itinéraire témoigne de la vie du littoral et de son adaptation aux contraintes du climat. Vous associerez le plaisir de la baignade à la « Robinson » avec une multitude de petites criques secrètes qu’il faut mériter et le plaisir de la randonnée dans une végétation dense et variée. Le renouvellement des points de vue s’exerce au cours de la randonnée ; les contrastes sont saisissants de l’ancien Phare d’Escampo-Barriou, en passant par le Cap Sicié jusqu’à l’île de Porquerolles que vous apercevrez sur votre gauche.

Itinéraire 

1

Au-delà du parking, empruntez le Sentier du littoral. Vous observerez un panneau du Conservatoire du littoral. Allez tout droit puis tournez à droite. Vous passerez devant une citerne DFCI peinte en vert.

2

Vous arriverez à une bifurcation. Prenez tout droit, la mer vous tend les bras. Vous arriverez sur la Plage des Darboussières, un vrai petit coin de paradis ! Cette plage de graviers offre une eau transparente, lieu très apprécié par les plongeurs. C’est au lever du jour que les rochers se parent de leurs plus beaux reflets.

3

Grimpez sur les contreforts à l'extrémité de la plage à droite pour prendre le sentier du littoral. Vous arriverez à une fourche.

4

Prenez la direction Pointe des Chevaliers. Vous passerez devant la Calanque du Tamarin dont la pointe offre un très ample panorama. Un très grand pin maritime ouvre une fenêtre sur des rochers schisteux usés par les vagues. Ce site invite à la sérénité. Arrivez sur la plage d'Escampo-Barriou, prenez le chemin à gauche au bout de la plage sur les rochers.

5

Vous arriverez à une bifurcation. Deux parcours peuvent être empruntés.

Nous vous conseillons, dans cet itinéraire, de prendre à gauche direction « Pointe de Rabat itinéraire sportif », itinéraire qui suit le bord de mer (balisé en jaune) et offre des vues vertigineuses et plongeantes sur la mer.

Vous pourrez toujours emprunter le sentier sur votre droite « Pointe de Rabat par l’intérieur » si vous êtes un peu moins sportif.

Il s’agit d’un parcours plus familial qui rentre dans les terres (non balisé en jaune mais indiqué par une borne). Dans la première variante vous emprunterez ensuite un escalier un peu difficile. Courage !

Arrivé en haut, une pause sous les pins penchés face à la belle bleue sera bien méritée ! Vous pourrez observer les pins anémomorphosés (transformation due au vent) par la violence des vents. Le vent et le sel des embruns font perdre au pin maritime son port naturel. Certains sujets sont d’ailleurs difficilement reconnaissables mais ils n’en demeurent pas moins extraordinaires, par leurs formes originales. Vous arriverez à la Pointe Escampo- Barriou.

6

Vous poursuivrez votre chemin jusqu’à la Pointe des Chevaliers en passant par la Calanque du Blé qui dévoile un beau point de vue et une végétation marquée par le vent et les embruns. Une série d’arbrisseaux et d’arbustes s’installe sur les rochers arides : romarins, genévriers de Phénicie, les cades adoptent ici un port nain à la manière de bonsaïs naturels. De nombreux pins d’Alep y sont prostrés.

Vous arriverez à la Pointe des Chevaliers. Profitez de l’air frais du large tout autant que du point de vue sur un chapelet de rochers qui émerge de la mer. Chemin faisant vous arriverez sur la plage des Chevaliers où vous pourrez encore vous baigner avant la fin de la randonnée.

Lorsque vous poursuivrez sur le sentier vous découvrirez soudain une ambiance sauvage qui voit fleurir en été un tapis de petits arbustes tels que l’immortelle jaune, la petite sapinette, le cinéraire maritime, la crithme maritime, le ciste, la bruyère arborescente. Cette dernière ne laisse apparaître dans sa partie basse que des troncs torturés.

Comme d’autres plantes de la bordure littorale, les immortelles se protègent des projections de sel et de sable par leur épiderme composé de poils nombreux et serrés qui leur donnent un aspect gris argenté ornemental.

7

Surplombant la plage des Chevaliers vous longerez la petite crique jusqu’à atteindre un raidillon en sous-bois de chênes rendus « nains » par les embruns entre des maisons qui vous ramène vers le Port de la Madrague.

Vous emprunterez des voûtes végétales très caractéristiques que l’on ne retrouve à aucun endroit sur le sentier.

8

Le sentier est régulièrement "les pieds dans l'eau" entre la pointe de l'Ermitage et La Madrague. En cas d'impossibilité de cheminer, revenez sur vos pas et prenez l'avenue de Knyff au départ du parc des Chevaliers en direction du port de la Madrague.

 

Infos pratiques

Durée 
3h A/R
Difficulté 
Facile
Sportif
S'équiper 
Bonnes chaussures
Bouteille d'eau
Appareil photo
Cartes conseillées 
1/25000 - n°3346 OT
Distance 
6 km A/R
Dénivelé 
90 m
À ne pas manquer 

Observez attentivement le ciel ! Cet endroit est aussi le refuge des goélands marins, le plus grand des goélands, mais aussi les mouettes rieuses abondantes en toute saison.

Le goéland ou « gabian » peut ainsi capturer des poissons malades en bord de mer, manger les poissons que rejettent les pêcheurs, voler les œufs d’autres oiseaux, ou s’installer à proximité de nos dépôts de déchets.
Les jours de vent, il semble jouer dans les courants d’air.

Bon à savoir 

 " Escampo-Barriou " signifie en provençal « lieu laissant deviner un clapot permanent suffisamment fort pour que les tonneaux se renversent dans les bateaux ».

Accès

En voiture 
Autre 
Point de départ : parking des Darboussières Point d’arrivée : port de la Madrague En Bus : la ligne 67 Hyères Centre/Tour Fondue. Le ligne 68 Giens/port de la Madrague