Sentier du littoral

Balade de la mer au centre de la Terre

Ce sentier serpente entre mer et colline et offre de belles perspectives sur la rade de Toulon, le tombolo de Giens, la presqu’île de Saint-Mandrier, la mer et les îles des « Fourmigues » (fourmis en provençal).

La Garonne - Mine de Cap Garonne

 

Intérêt du circuit

Le silence est d’or tout au long de ce parcours. Seul le ressac de la mer venant frapper les falaises vous accompagnera.
Sur les hauteurs, le massif de la Colle Noire s’étale sur les communes du Pradet et de Carqueiranne et culmine à 294 m d’altitude. Ce site naturel protégé appartient au Conservatoire du littoral depuis 1995.
Constitué de maquis et de forêts de pins d’Alep, de chênes pubescents et de chênes verts, ce massif couvre une surface d’environ 300 hectares. Cet écrin de verdure a été partiellement ravagé par un incendie le 4 août 2005.
Ne l’oublions pas : un arbre produit des millions d’allumettes mais une seule allumette peut détruire des millions d’arbres ! Un sentier botanique jalonne ce massif.

Attention ! Fermeture du massif pour risques d'incendie les jours de fort mistral selon arrêté préfectoral.

Itinéraire 

 L’itinéraire débute du parking de la plage de la Garonne. Une agréable plage de sable fin pour le plus grand bonheur des enfants.

1

Longer la plage de la Garonne par la corniche jusqu’à une pharmacie. En face de la pharmacie descendre les escaliers et tourner à gauche pour redescendre sur la plage. Après le petit port, passez devant l’école de voile du Pradet.

2

Après une montée d’escaliers, prenez à droite vers le charmant port des Oursinières.

3

Du port des Oursinières prendre à gauche la route qui monte en direction du Pradet sur 150 m.

4

S’engager dans un chemin de terre à droite du sentier du littoral. Le sentier longe des villas. Vous emprunterez une petite portion de route. Vous longerez des campings.

5

Vous arriverez sur un parking en terre, le parking du Pas des Gardéens. Vous vous trouverez dans le site naturel de Cap Garonne. Prenez le chemin qui se trouve à droite de la piste C27.

Devant le massif de la Colle Noire, partiellement dénudé, on ne peut que s’enthousiasmer de voir aujourd’hui une nature qui renaît de ses cendres. Vous remarquerez de jeunes pousses de pins, l’arbousier, une bruyère d’un beau vert tendre et des chênes lièges qui repartent du bon pied.

Pour la petite histoire, les anciens racontent que le nom « Colle Noire » aurait été donné au massif en raison d’un couvert forestier particulièrement dense et donc très sombre. En revanche, si l’on remonte dans le temps on peut noter que le massif de la Colle Noire aurait subi des incendies depuis 1806. Son nom pourrait alors symboliser son manteau de cendres et de troncs calcinés qui sont venus l’affliger. Napoléon Bonaparte, ordonna en 1806 « de faire fusiller sur le lieu de leur forfait les incendiaires convaincus d’avoir allumé des feux ».

Au printemps, vous aurez l’occasion de croiser différentes espèces végétales méditerranéennes. Vous croiserez des buissons de myrte odorant, du ciste cotonneux, du genêt d’Espagne sur lesquels vient se poser la charmante libellule.

Vous découvrirez une Provence cristalline avec le chêne-liège et le chêne vert. Notez la différence dans la nervure médiane des feuilles ; le chêne-liège a des feuilles plus découpées. Vous rencontrerez le fameux arbousier…

6

Prendre le sentier au-dessus des falaises. Le sentier côtier devient plus escarpé avec des vues plongeantes sur les falaises rocheuses (ce littoral côtier ne permet pas de descendre jusqu’à la mer). Loin des habitations et du monde moderne, vous n’entendrez que le ressac de la mer.

Peut-être apercevrez-vous une buse ou un faucon crécerelle ?

7

Vous poursuivrez le sentier pour arriver à une table d’information géologique. Vous êtes en effet en présence de grès rouge sur ce parcours. Ce belvédère offre un panorama grandiose sur le célèbre Tombolo de Giens (unique en Europe), les îles et la Rade de Hyères.

8

Vous rejoindrez, à travers une ancienne exploitation de minerai de cuivre, donnant de beaux reflets à la colline, la route du Bau Rouge.

9

Ne manquez pas la visite de la Mine de Cap Garonne et le Sentier Jean-François Jubé qui dispense des informations sur la faune, la flore, le paysage, la géologie ainsi que les relations de dépendances étroites entre l’homme, la forêt littorale, l’eau et la mine. Ce sentier est accessible sur les 2/3 de son parcours aux personnes à mobilité réduite.

Si la mine de cuivre ne fit pas la fortune des investisseurs, elle constitue un des plus beaux sites minéralogiques au monde. De la cyanotrichite à la malachite en passant par l’azulite, une centaine de minéraux y est recensée pour le plus grand bonheur des minéralogistes. Une visite guidée étonnante retraçant la vie des mineurs vous sera présentée. N’oubliez pas de vous munir d’une petite laine, les galeries sont fraîches !

 

Retour par le même itinéraire

 

Infos pratiques

Durée 
2h30 A/R
Difficulté 
Très facile
Facile
Sportif
S'équiper 
Bonnes chaussures
Bouteille d'eau
Appareil photo
Cartes conseillées 
Carte IGN : 1/25000 - n° 3446 OT
Distance 
4km A/R
Dénivelé 
110 m
À ne pas manquer 

L’arbousier est un des rares arbustes dont on peut observer en même temps les fleurs (des clochettes blanches) et les fruits car ceux-ci arrivent à maturité au bout d’un an.

Bon à savoir 

Ce précieux or rouge, le cuivre, aurait été découvert par un chevrier récupérant une bête perdue dans un trou. Il aurait trouvé une énorme pépite mordorée.

Accès

En voiture 
Point de départ : Port des Oursinières Point d´arrivée : Cap Garonne Parking : Place de la Garonne (parking gratuit)
Autre 
En bus : La ligne 91 Oursinières/La Planquette. Arrêt "Oursinières"
Coordonnées GPS 
Longitude : 5.93111200 Latitude : 43.12516100