facebook

 
MAISON DU PATRIMOINE À OLLIOULES

Zoom sur la restauration des décors de gypseries !

Les travaux de réhabilitation de la Maison du Patrimoine à Ollioules, futur Centre d'interprétation du patrimoine métropolitain, sont en cours. Parmi eux, la restauration des décors de gypseries, des peintures murales et de l'escalier monumental à balustres vont bon train... Zoom sur le travail hors pair réalisé par ces artisans au savoir-faire exceptionnel devenu rare !

Il en faut du temps et de la patience pour redonner vie à ce petit joyau de l'architecture qu’est la Maison du Patrimoine à Ollioules. Communément appelée la « Maison des têtes », au cœur du centre-ville, cette ancienne demeure représente à elle seule quelques siècles d’histoire. Elle accueillera bientôt un musée abritant les richesses du patrimoine de la Métropole. 

Ouverture au public fin 2019

Peintres, maçons, menuisiers ou gipiers, sont actuellement à pied d’œuvre pour redonner à cette architecture typiquement provençale, sa beauté d’antan tout en l’adaptant à ses nouvelles et futures fonctions d’accueil du public.

En effet, tout a été pensé pour que cet espace devienne un lieu emblématique, pour la ville mais aussi pour l’ensemble du territoire grâce à une muséographie innovante et interactive. Celle-ci proposera aux visiteurs une immersion totale dans l’histoire du territoire: ses grands personnages, son architecture emblématique, ses grandes épopées, ses traditions… Pour ce faire, c’est un parcours pensé comme un spectacle scénographique qui a été souhaité par la Métropole. Chaque visiteur, muni d'une tablette, voyagera dans le temps et sera plongé, au fil des salles, dans de multiples univers virtuels, ludiques et sensoriels.

Des savoir-faire exceptionnels et rares mobilisés

Pour l'heure, les travaux vont bon train pour être livrés dans les temps. Toutefois, c’est dans un contraste saisissant, au cœur du brouhaha et du bouillonnement des ouvriers qui s’attellent à tous les niveaux du bâtiment, que quelques artisans travaillent religieusement… Ce sont les restaurateurs des gysperies et des peintures murales présentes un peu partout dans le bâtiment. Silencieux, délicats, habiles, ces ouvriers du passé nettoient, cisèlent, posent depuis maintenant plusieurs mois, des heures durant, pour redonner vie à ces trésors d’architecture provençale. Perchés sur des échafaudages, souvent contorsionnés dans des recoins parfois difficiles d’accès, ils œuvrent avec patience, dextérité et habileté pour dégager, restaurer et mettre en valeur ces témoins fragiles d’un riche passé. S’étendant du sol au plafond sur une large partie du bâtiment, ces décors exclusivement faits de plâtre, classés Monuments historiques, sont en effet complexes à restaurer et nécessitent des savoir-faire exceptionnels issus de métiers devenus rares. Pas moins de 80 ornements différents, d’époque Louis XIII, typiquement provençaux pour la plupart, ont donc été restaurés dans leur aspect d’origine. On retrouve des têtes d’animaux, des angelots, des clés de voûte, des clés pendantes, et même des énigmatiques têtes d’empereurs romains...

Préserver le style de l’époque

Tout le travail des restaurateurs a consisté à leur rendre leur éclat sans les endommager. Un véritable travail d’orfèvre ou plutôt de gipier ! La technique est bien rodée. Toutefois, les surprises n’ont pas été rares et toutes les précautions ont été prises pour éviter les erreurs. C’est à partir d’une phase de diagnostic réalisée en amont du chantier que les restaurateurs d’Atelier Sud France ont entrepris de dégager les couches de badigeon qui, au fil des différentes occupations du bâtiment, avaient recouvert ces précieux trésors. Un travail pointilleux et délicat suivi d’une phase de consolidation réalisée, quant à elle, par les artisans de l’entreprise Atelier du paysage. Les éléments de gypserie détériorés et abîmés ont été ensuite restitués consciencieusement afin de leur redonner leur relief d'origine. De nombreuses figures avaient, en effet, été en partie amputées de certains éléments, tels que le nez, les oreilles, les bras… il aura fallu, dans certains cas, les reconstituer au plus près de la réalité historique. Un important travail de restauration a également été entrepris sur les structures, notamment les colonnes, les balustres, les décors de l'extraordinaire escalier monumental entièrement fait de plâtre, ainsi que des coursives. Pour ce faire, les artisans ont utilisé des techniques modernes, comme le plâtre ferraillé, tout en veillant à préserver le style de l’époque.

 

Aujourd'hui, ce long et consciencieux travail de restauration de gypseries est bien avancé. Plus que quelques mois, avant de récupérer la polychromie de l’ensemble des décors restés trop longtemps cachés. Ceux-ci seront repeints et ainsi définitivement mis en valeur pour le plus grand bonheur des futurs visiteurs du musée ! Une de ses salles sera d'ailleurs consacrée au travail de création de gypseries.

 

Saluons le travail des restaurateurs Philippe Bertone, Angelo Strazzeri, Frédéric Bœuf et leur équipe !

 

 

Crédit photos :

©O.Pastor/MétropoleTPM

Actualités 

Actualités

Cette année, en plus du traditionnel village de Noël, du carrousel et de la patinoire, des spectacles dans les rues de Tou

Le Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public de Prévention et de Gestion des Déchets Ménagers et Assimilé

Mardi 10 décembre a eu lieu en Préfecture du Var, la dernière séance de l’année du Conseil Métropolitain de TPM.

Ce vendredi 6 décembre, la Métropole et la Marine nationale ont présenté le projet du futur jardin paysager de 3400 m² et

La Métropole Toulon Provence Méditerranée sera présente au Salon SIMI qui se tiendra les 11, 12 et 13 décembre 2019 à Pari