facebook

 
Cutlure

Châteauvallon labellisé pour son architecture remarquable!

Fleuron culturel et patrimonial de la Métropole, Châteauvallon vient d'être distingué par l'Etat pour son architecture contemporaine remarquable. L'attribution de ce label lundi soir a été suivie par la présentation de saison estivale, la première de la nouvelle direction Liberté-Châteauvallon, qui redonne toute sa place au site naturel.

 

"C'est un grand plaisir et une fierté car Châteauvallon fait partie intégrante du patrimoine de notre ville qui est propriétaire du site, acheté en 1877 pour 6000 francs de l’époque...", a rappelé Robert Beneventi, vice-président de TPM et maire de la ville d'Ollioules, à son auditoire*.  "Cette distinction honore ceux qui ont été à l’origine du site mais aussi ceux qui leur ont succédé en préservant précieusement toute la singularité des lieux"

L'histoire de Châteauvallon - aujourd'hui pôle culturel métropolitain - commence en 1965 avec ses illustres fondateurs, Simone et Henri Komatis, Colette et Gérard Paquet, qui inventent un projet global autour d'un objectif : créer un espace où les arts, la science et le spectacle puissent s’épanouir, se transmettre et se partager.

"C’est à Henri Komatis, peintre, sculpteur et architecte, que revient la tâche d’imaginer les bâtiments et leur disposition dans le site. Il imagine une véritable « cité idéale »", rappelle encore le maire d'Ollioules. 

Parmi les critères d’attribution du label : la singularité de l’œuvre et le caractère innovant ou expérimental de la conception architecturale ou de la réalisation technique.

 

Une oeuvre singulière

Sur le plan architectural, Henri Komatis mettra en oeuvre à Châteauvallon les grands principes que l'on retrouve dans ses réalisations : intégration au site, utilisation de pierres brutes et locales, ouverture sur l'extérieur et pénétration de la lumière, des toits terrasses, esthétique des antiques civilisations méditerranéennes,...  

"L’ambition est immense (...). Tout est prévu pour répondre aux besoins des penseurs, des artistes et du public".

Des ateliers, un centre de recherche, des lieux d’hébergement et de restauration et, pour accueillir la fête, le spectacle ou les échanges savants, plusieurs espaces différenciés par leurs fonctions... Tout ne sera pas réalisé. Le rêve se heurte aux limites matérielles. L’environnement naturel n’est pas oublié. Châteauvallon est aussi, et il le restera, un lieu où l’on vient s’aérer et flâner à l’ombre des pins", a poursuivi Robert Beneventi .

La construction des divers bâtiments s’est échelonnée sur une vingtaine d’années. Le studio est le dernier bâtiment construit à Châteauvallon. Henri Komatis, mort en 1986, ne le verra pas achevé.

"Mais son rêve est toujours vivant et l’aventure de Châteauvallon se poursuit avec de nouveaux visages et de nouveaux projets et la ligne architecturale et la fonctionnalité des constructions qu’il reste à réaliser demeurent pertinentes plus que jamais".

Un label remarquable

Le label « Architecture contemporaine remarquable » est attribué aux immeubles, aux ensembles architecturaux, aux ouvrages d'art et aux aménagements faisant antérieurement l'objet du label "Patrimoine du XXe siècle" qui ne sont pas classés ou inscrits au titre des monuments historiques, parmi les réalisations de moins de 100 ans d'âge, dont la conception présente un intérêt architectural ou technique suffisant. À ce jour, 1 392 immeubles, ensembles architecturaux, ouvrages d’art et aménagements sont labellisés.

Une affiche estivale ouverte

Toute l'équipe de Châteauvallon et les directeurs de la Scène nationale Pascale Boeglin-Rodier et Charles Berling ont ensuite présenté la programmation de juillet, qui "marque la re-découverte de Châteauvallon, ses collines, ses pierres, ses jardins magnifiques et ses terrasses ombragées". Le public voyagera des Crépuscules aux Nocturnes sans oublier le Dimanche en famille.

Les Crépuscules dès la fin d’après-midi, seront en accès libre sur réservation. De multiples spectacles seront disséminés dans les jardins. Il y aura des clowns sans frontières, des expositions dans les bois, de la musique, des voix, des corps, des projections, des conversations sous les pins, des rencontres avec les artistes… autant de découvertes sous le signe de la folle envie et le besoin urgent d’un Monde Ouvert…

S'en suivront les Nocturnes à 22h dans l’amphithéâtre de plein air, en compagnie du Ballet Preljocaj, de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, de la Cie Les 7 doigts de la main, de la voix magique de Jean-Louis Trintignant, ou encore celle de la chanteuse hypnotique Hindi Zahra. Le 7 juillet, c’est Dimanche en famille avec brunch et spectacles au menu !

 

Toute la programmation, tarifs et infos pratiques sur www.chateauvallon.com

 

* Etaient présents Marc Ceccaldi - Directeur Régional des Affaires Culturelles, Yann Tainguy - président de l’association Châteauvallon-Liberté représentant Hubert Falco président de la Métropole TPM, Françoise Baudisson- Présidente de Châteauvallon Scène nationale, Caroline Depallens - Conseillère départementale du Var, Pascale Boeglin-Rodier et Charles Berling - co-directeurs de la scène nationale Liberté-Châteauvallon, Erick Mascaro - représentant le président de la CCIV

Actualités 

Actualités

Du 21 au 24 mars, venez découvrir le monde marin avec le festival Galathea au Forum du Casino d’Hyères.

La Métropole se réinvente au salon Var Up 2019 : nouvel emplacement, nouveau format, nouveau thème…Rendez-vous jeudi 21 ma

Les travaux de réhabilitation de la Maison du Patrimoine à Ollioules, futur Centre d'interprétation du patrimoine mét

Fleuron culturel et patrimonial de la Métropole, Châteauvallon vient d'être distingué par l'Etat pour son archit

C’est l’un des moments les plus attendus dans le domaine de la voile en France mais aussi dans le monde de la voile Olympi