facebook

 
CNRS - MEUST

Un nouveau bâtiment du CNRS à La Seyne à l'horizon 2025

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) va s’installer dans un nouveau bâtiment de 2 450 m2 sur le site de Brégaillon à La Seyne-sur-Mer. Le projet MEUST - Mediterranean Eurocentre for Underwater Sciences and Technologies - soutenu par TPM, aura pour mission d'élaborer, développer et coordonner les recherches d’ampleur nationale et internationale en astronomie, sciences de la terre, de l’océan, de l’atmosphère et de l’espace. Ce chantier d’un montant de 9,5 millions d’euros sera livré au deuxième trimestre 2025.

Il s’appelle MEUST, Mediterranean Eurocentre for Underwater Sciences and Technologies et sa 1ère pierre a été posée le 10 novembre dernier au port de Brégaillon, en présence de Jean-Pierre Giran, président de TPM, Nathalie Bicais, maire de La Seyne-sur Mer, Laetitia Quilici, vice-présidente du département du Var et Antoine Petit, PDG du CNRS. C'est donc à La Seyne-sur-Mer, premier port scientifique d'Europe, que le futur bâtiment du CNRS va être construit d'ici deux ans. La livraison est prévue courant 2025. 

Je suis très fière d’assister ici, au coeur du premier port scientifique d’Europe, au lancement de ce bâtiment qui abritera un pôle d’excellence d’envergure internationale. De ce coeur émergeront des solutions novatrices aux problématiques de réchauffement climatique ou d’atteintes à la biodiversité. Introduit Nathalie Bicais, maire de La Seyne.

 Jean-Pierre Giran, président de la Métropole TPM s’est réjouit que "dans ce monde d’immédiateté, la recherche fondamentale s’inscrive sur le long terme, avec le soutien du tissu économique et des collectivités locales".

La Métropole TPM a sa capitale administrative et militaire à Toulon, sa capitale touristique à Hyères et sa capitale scientifique et industrielle à La Seyne, a-t-il ajouté.

"La recherche fondamentale au service de la société, mais toujours sur du long terme", résume Antoine Petit, PDG du CNRS. "L’ARN messager a été utilisé contre le Covid plus de 60 ans après sa découverte. Quant au machine learning , son invention remonte au début des années 80. Via sa division technique de l’INSU, le CNRS déploie par ailleurs une instrumentation pour mettre en pratique ses recherches." Poursuit M. Petit.

A l’instar de la station franco-italienne Concordia en Antarctique, ou de l’observatoire Canada-France-Hawaï, MEUST vient en soutien du programme de l’INSU sciences de l’univers, par ailleurs à l’origine de l’astromobile Perseverance sur la planète Mars. »

La recherche et la haute technologie en ligne de mire

2 500 m2 d'ateliers et de bureaux dédiés à la recherche et plus particulièrement à la création d'instruments de haute technologie vont ainsi voir le jour à La Seyne-sur-Mer. Avec les sites de Gif-sur-Yvette (Essonne) et Plouzané (Finistère), le futur bâtiment seynois abritera une partie de l’activité de la Division Technique de l’Institut National des Sciences de l’Univers (DT INSU).

Découvrez le bâtiment MEUST du CNRS à La Seyne-sur-Mer ©BBG Architectes, maître d'œuvre du bâtiment ici

Astronomie, sciences de la terre, de l’océan, de l’atmosphère et de l’espace

Sa mission sera d'élaborer, développer et coordonner les recherches d’ampleur nationale et internationale en astronomie, sciences de la terre, de l’océan, de l’atmosphère et de l’espace.

L’équipe du CPPM (Centre de physiques de particules de Marseille) va pouvoir y poursuivre les recherches de MEUST.

Une vingtaine de marins répartis en Manche, Atlantique et Méditerranée concourent à ces recherches, notamment au sein de la flotte d’Ifremer.

A noter enfin les collaborations avec les Universités de Toulon, Aix-Marseille et Nice.

Partenaires et soutiens financiers

Outre le CNRS, la Commune de La Seyne-sur-Mer, la Métropole TPM, le Département du Var et la Région Sud soutiennent et ont participé au financement du bâtiment CNRS MEUST.

Le budget est d’environ 9,5 millions d’euros répartis comme suit :

  • CNRS : 5 467 000 euros
  • Département du Var : 1 750 000 euros
  • Métropole TPM : 1 750 000 euros
  • Région Sud PACA : 500 000 euros
En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Cette année, 4 classes ont participé au concours « La mer commence ici » organisé par la Métropole TPM et la ville de Toul

La Métropole a répondu à l‘appel à projet Rebond Eau Biodiversité Climat ouvert par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée C

Parallèlement à un programme de maîtrise des consommations, TPM et la ville d’Hyères développent avec le délégataire, SUEZ

Les nouvelles inscriptions au Conservatoire TPM sont ouvertes jusqu'au 15 août 2024.

Dans le cadre du contrat de production et de distribution d’eau, Veolia et la Métropole TPM proposent, chaque année, un pr