facebook

 

L'orgue du Conservatoire TPM en «rodage» à l’église Saint-Flavien

L’instrument, réalisé sur mesure pour les organistes du Conservatoire, a été monté dans l’église du Mourillon, en attendant de trouver toute sa place dans des locaux adaptés. Il aura fallu plus d’un an, soit 9000 heures de travail, à l’entreprise Quoirin pour fabriquer cet orgue.

 

Une cinquantaine d’élèves organistes et pas d’instrument… Ou plutôt si, plusieurs mais disséminés dans les églises du territoire. « Le Conservatoire a passé des conventions avec différentes paroisses, ce qui nous permet d’aller jouer dans les églises », explique Pascal Marsault, professeur d’orgue au Conservatoire TPM.
Il se réjouit d’avoir prochainement un orgue d’étude pour ses élèves organistes : pas moins de 5 classes sur TPM - à La Seyne, Ollioules, Toulon, Carqueiranne et Hyères – soit 55 élèves encadrés par 2 professeurs et demi (un temps partiel à Hyères). « Nous disposerons bientôt d’un instrument fait sur mesure pour l’apprentissage au Conservatoire ! ».
 

« Financé par TPM*, cet orgue est une nouvelle contribution concrète de la Métropole à l’enseignement artistique du Conservatoire, mais également au patrimoine de la ville qui compte 9 orgues », explique Yann Tainguy, conseiller métropolitain et membre de la commission Culture.
 

Avant d’avoir une salle dédiée dans les locaux de l’ESAD TPM - une fois que l’école d’art aura déménagé à Chalucet et que le Conservatoire aura investi les lieux – l’orgue a été « remonté » pièce par pièce et harmonisé dans l’église Saint-Flavien au Mourillon au mois de décembre dernier après avoir été fabriqué, monté puis démonté pour être transporté, dans les ateliers du facteur d’orgue renommé Pascal Quoirin à Saint-Didier dans le Vaucluse.

En attendant de l’entendre souffler au Conservatoire, l’orgue sera utilisé au sein de l’église pendant quelques mois ; une aubaine pour les paroissiens qui sont privés de l’orgue d'origine, installé dans la tribune et actuellement hors d’usage.

Facteur d’orgue, un métier passion

« Un an et demi se sont écoulés depuis la commande, et cela a mobilisé jusqu’à 4 personnes et environ 9000 heures de travail », explique M. Quoirin, qui exerce ce métier depuis plus de 50 ans.

Reconnu dans le monde entier, M. Quoirin a notamment fabriqué des orgues au Japon et à New-York, mais aussi à Saint-Maximin et bientôt à Saint-Louis à Toulon.

À la tête d’une entreprise de 15 personnes - la France compterait 120 facteurs d'orgues actuellement - Pascal Quoirin nous parle avec passion de son métier tout en harmonisant l’instrument : « j’ai commencé à l’âge de 15 ans en apprentissage, je suis pianiste à la base », et précise qu’aujourd’hui, « il y a une école qui forme 5 facteurs d’orgue par an. Mais il faut une bonne dizaine d’années pour bien apprendre le métier ».  
 

Instrument traditionnel d’église car il a besoin de grands espaces, l’orgue est assez rare chez les particuliers mais « revient dans les conservatoires », nous expliquent Jonathan et Ugo qui travaillent pour l’entreprise Quoirin ; pendant une semaine, ils ont assemblé les nombreuses pièces en bois et en étain qui composent l’instrument monumental.

Avec ses 5 mètres de haut et 6 de large, l’orgue du Conservatoire et un « petit » gabarit, « celui de la cathédrale d’Evreux fait 22 m de haut par exemple », précisent-ils.


Fait « sur-mesure » pour le Conservatoire, l’orgue de Saint-Flavien a été fabriqué d’après quelques impératifs : 58 notes par clavier, un pédalier de 32 notes, 3 claviers manuels, une boîte expressive qui permet de faire des crescendo,… Voilà pour les connaisseurs. « C’est l’outil idéal pour enseigner », résume le professeur M. Marsault.

Et quand on demande à Pascal Quoirin s’il signe ses instruments, « non ce n’est pas la politique de la maison, car il y a beaucoup de personnes qui participent à la fabrication », nous répond-il modestement. Mais parfois cela arrive de retrouver des marques ou des messages, déposés dans les tuyaux… « On a même retrouvé une très belle lettre du 18ème siècle dans un orgue »...

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Peinture, sculpture, design, danse en plein air, balades natures, concerts électro-pop, etc : les équipements culturels de

Dans quelques jours, le festival Design Parade va dévoiler toutes ses œuvres à Toulon et Hyères, autour d'un programm

L’édition 2019 du Sommet Immobilier Aménagement du Territoire & Infrastructures vient de se dérouler à Paris; la Métro

La Maison de la Mobilité TPM, officiellement inaugurée mercredi 19 juin, au 34 rue d’Alger à Toulon, est désormais ouverte

Du 21 au 23 juin, le Grand Prix de France fêtera sa 60ème édition, avec de nombreuses nouveautés : la création d'un V