facebook

 
Parcours d'expositions

L'été à Toulon et Hyères

Les festivals Design Parade Hyères et Toulon ainsi que l’exposition « Futurissimo, collection du Centre Pompidou » étant reportés à l’été 2021, la villa Noailles et la Métropole TPM vous proposent une nouvelle programmation avec des expositions à Toulon et Hyères dès le 11 juillet !

Suite à l’épreuve liée à la crise sanitaire du Covid 19 où l’économie mondiale s’est arrêtée pendant deux mois, la programmation culturelle de la Métropole a été mise à mal. Des projets ont dû être annulés, d’autres décalés dans le temps, tel : l’arrivée du Centre Georges Pompidou à l’Hôtel des Arts TPM. 
La Villa Noailles n'a pas non plus été épargnée et a été contrainte de modifier sa programmation estivale, reportant, à l’été 2021, les festivals Design Parade Hyères et Toulon ainsi que l’exposition « Futurissimo, l’utopie du design italien, collection du Centre Pompidou ».

Pour autant, la Culture à TPM n' a pas dit son dernier mot !

La Culture est importante et essentielle dans notre Métropole ! Entame le président de TPM Hubert Falco lors de la conférence de presse du 29 juin, "L'été à Toulon". C’est un facteur de cohésion sociale, de développement économique, d’image.

 

Et de rappeler : TPM consacre à la Culture, un budget de 45 millions d’€ par an et 300 000 personnes fréquentent nos 9 équipements culturels chaque année ! Ce n'est pas rien."

Ainsi, à la demande de la Métropole, la Villa Noailles a su trouver des solutions adaptées à la situation actuelle et propose, cet été, une toute nouvelle programmation avec des expositions à Hyères et à Toulon et ce dès le 11 juillet 2020.

Il s'agit d'expositions estivales toulonnaises présentées un peu partout dans le centre ville et tisant des liens avec la Villa Noailles ! Ce parcours culturel propose un tour d’horizon des arts décoratifs depuis l’après-guerre jusqu’aux propositions les plus contemporaines, explique Jean-Pierre Blanc, directeur de la Villa Noailles.

Le parcours chronologique s’ouvrira donc par la présentation de trois oeuvres majeures réalisées pour le siège de la Caisse d’Épargne toulonnaise à la fin des années 60 à la Galerie du Canon, qui témoignent du bouillonnement artistique de l’époque de la reconstruction du port de Toulon : les tapisseries d’Henri Pertus et Gilbert Louage, ainsi qu’un panneau en céramique de Jean-Gérard Mattio et Christiane Carielle. 

Le travail photographique de François Halard, sera quant à lui présenté à l’Hôtel des arts TPM. Le célèbre photographe reviendra lui aussi sur quelques-uns des bâtiments les plus emblématiques de la période, pour redécouvrir au travers de son regard, le patrimoine architectural et artistique toulonnais.

À l’Ancien évêché, la programmation s’articulera autour des oeuvres de deux designers et artistes contemporains, Matthieu Cossé et Benoît Maire.

Enfin, l’artiste Alexandre Benjamin Navet, lauréat du Grand prix de Design Parade Toulon Van Cleef & Arpels en 2017, fera le lien entre ces propositions en intervenant dans les trois lieux : dans la Rue des arts, il proposera une série de dessins inspirées par le patrimoine toulonnais, il recouvrira entièrement la façade de l’Hôtel des Arts TPM et réalisera une fresque qui ornera trois murs de la cour de l’Ancien évêché.

Concernant plus particulièrement, cette fresque sur la façade de l'Hôtel des Arts, Alexandre Benjamin Navet donne une vision de la nouvelle vie que souhaite TPM pour ce centre d'art au coeur de Toulon ! annonce Jean-Pierre Blanc tout en remerciant l'entreprise locale partenaire Make's concept store, qui a fourni gratuitement l'ensemble de la peinture nécessaires à la réalisation de la fresque.

Il y avait une véritable envie de marquer les esprits ! explique l'artiste Alexandre Benjamin Navet, honoré et ému de pouvoir réaliser ce projet à grande échelle. Je voulais apporter une vraie vivacité à ce bâtiment. Et comment mieux le faire qu'en le parant de ses plus belles couleurs, celles qui pour moi représente la Provence et cette belle région avec laquelle je tisse un lien très fort aujourd'hui. Toutefois rien n'a été dénaturé, nous avons travaillé en accord avec l'architecte des Bâtiments de France. Il s'agit simplement d'un dialogue avec l'architecture, d'une émotion provoquée par l'art ! rajoute-il en rappelant l'aspect éphémère de son travail qui sera exposé aux yeux du public pendant un an. 

Toulon : demandez le programme !

Du 11 juillet au 31 octobre

Hôtel des Arts TPM

  • François Halard, L'esprit moderne : escale en Méditerranée - Photographie
  • Alexandre Benjamin Navet - Fresque

Dans les salles de l’Hôtel des Arts, le photographe François Halard nous permettra de prolonger la découverte du patrimoine architectural et artistique toulonnais entamée à la Galerie du Canon. En 2017, il a déjà réalisé une série de photographies pour une exposition monographique « Suite Méditerranée » présentée dans le cadre de Design Parade Toulon. Il y explorait les villas, ateliers d’artistes et édifices modernistes construits sur le littoral. La métropole TPM a alors acquis une partie des tirages. Cet été, de nouvelles images viendront enrichir l’ensemble et compléter le panorama proposé autour de la période de la reconstruction. Nous redécouvrirons notamment les collaborations entre l’architecte Alfred Henry et l’artiste-décorateur Jean-Gérard Mattio ainsi que l’architecte Eileen Gray dont la Villa E-1027 et le mobilier ont marqué l’histoire des arts décoratifs.
Le travail de François Halard dialoguera avec celui d’Alexandre Benjamin Navet, jeune artiste lauréat du Grand prix Design Parade 2 Toulon en 2017, qui viendra recouvrir la façade de l’Hôtel des Arts.

Galerie du Canon TPM

  • Les arts décoratifs des années 50-60 à Toulon - Gilbert Louage, Henri Pertus, Jean-Gérard Mattio, Willy Maywald, Olivier Amsellem, Joël Tettamanti, Camille Vivier - Tapisseries, plans, archives, photographies, céramique

Trois oeuvres majeures réalisées pour le siège de la Caisse d'épargne toulonnaise à la fin des années 60 seront réunies pour la premières fois à la galerie du Canon.

Toulon de l’Antiquité à nos jours, grande tapisserie d’Henri Pertus et Les saisons de Gilbert Louage, présentées au côté d’un panneau décoratif en céramique de Jean-Gérard Mattio et Christiane Carielle, serviront de point de départ à une exploration du patrimoine toulonnais de l’après-guerre, structurée autour de cinq bâtiments emblématiques de l’époque de la reconstruction.

En plus de la Caisse d’Épargne (1969) d’Alfred Henry, Jacques Chapon, Jean Beauregard et Émile David, écrin moderniste pour les plus grands noms des arts décoratifs, les immeubles de la Frontale du port (1950-1954) de Jean de Mailly et Serge Mikélian, prix de la Triennale de Milan en 1952, permettront d’appréhender une conception nouvelle de l’habitat et de l’urbanisme à la fin de la guerre. La reconstruction du port, lourdement touché par les bombardements, est alors associée à celle d’un nouvel hôtel de ville (Jean de Mailly, 1962-1967), emblème d’une commande publique ambitieuse et audacieuse. Jean-Gérard Mattio, à nouveau décorateur pour Alfred Henry à la piscine du Port Marchand (19701972), se fait également architecte pour la chapelle de la Transfiguration (19671968), construite en béton banché selon le Modulor de Le Corbusier.

Des documents d’archives (plans ou avant-projets) côtoieront des photographies d’époque, dont de précieux clichés de Willy Maywald documentant toutes les étapes de l’aménagement du port. Les photographes Olivier Amsellem, Camille Vivier et Joël Tettamanti poseront un regard contemporain sur cet exceptionnel bouillonnement architectural et décoratif.

Ancien Evêché

  • Benoît Maire, We Do Not Work Alone - Design
  • Alexandre-Benjamin Navet - Dessins

L’ancien évêché , situé sur le cours Lafayette au cœur de Toulon, a traversé toute l’histoire de la ville depuis le XVIIIe siècle. Sous sa forme actuelle, héritée de sa dernière reconstruction en 1786, il a abrité de nombreuses institutions : de palais épiscopal, il est devenu siège de l’administration départementale, école, bibliothèque ou musée. Depuis plusieurs années, il accueille les concours et expositions de Design Parade Toulon.

Cet été, deux designers et artistes y présenteront leurs travaux. Matthieu Cossé, ancien étudiant de l’Atelier de Sèvres, déploie sa palette joyeuse sur de nombreux supports (céramique, papier, peinture murale, etc.). Son travail est régulièrement montré à la villa Noailles pour laquelle il a notamment réalisé des céramiques de jardin monumentales en collaboration avec We Do Not Work Alone. Benoît Maire exposera, quant à lui, une série de chaises et d’assises au rez-de-chaussée du bâtiment. Cette mise en valeur du design contemporain répond à la redécouverte des arts décoratifs de l’époque de la reconstruction présentés à la Galerie du Canon , dans une continuité chronologique qui embrasse soixante-dix ans de création.

Rue des Arts

L’artiste Alexandre Benjamin Navet intervient sur les 3 lieux phares de ce parcours artistique, en passant par la rue des Arts, qu’il habille avec des compositions inspirées par le patrimoine et l’art de vivre toulonnais.

Alexandre Benjamin Navet est artiste et directeur artistique, collaborateur régulier de Hermès, Van Cleef & Arpels et de la villa Noailles depuis qu’il a remporté le Grand prix de Design Parade 2 Toulon en 2017. Cette année, son travail agira comme le fil rouge des expositions Un été à Toulon en investissant les trois lieux phares de la manifestation. À l’ ancien évêché , il décorera trois murs de la cour intérieure d’une fresque colorée, alors qu’il recouvrira entièrement la façade de l’ Hôtel des arts . Il habillera enfin la Rue des arts de compositions inspirées par le patrimoine et l’art de vivre toulonnais.

Monique boutique

À partir de cet « été à Toulon » 2020 si particulier, Monique boutique devient l’espace de recherche sur la couleur de l’École Camondo Méditerranée. Un espace d’ expérimentation échelle 1, ouvert sur la ville, une vitrine originale qui démontre la puissance de la couleur dans l’espace et l’importance de cet enseignement rare. Monique boutique sera donc peinte, repeinte et transformée au gré des projets et des saisons...

RAZZLE DAZZLE Vertiges optiques : la couleur, unique outil de transformation de l’espace, fera surgir d’autres volumes, d’autres espaces, d’autres formes et d’autres histoires, grâce à un jeu de points de vue, de contrastes, de lumière, de géométries et de narration… Un nouvel imaginaire viendra habiter cet espace aujourd’hui délaissé, lequel brouillera perceptions et imaginaires. Ocres, terres de siennes, terres brûlées, couleurs des terres régionales rendront hommage au territoire, en dialogue avec des contrepoints plus inédits, savamment orchestrés pour proposer, par le seul jeu de surfaces peintes, le trouble d’un espace d’illusions, un clin d’oeil aussi à la Marine toute proche.

Heures d'ouverture des expositions à Toulon : du mardi au samedi de 11h à 18h. Fermeture dimanche, lundi et jours fériés. Entrée libre

Ancien évêché : du mardi au samedi de 11h à 18h; le dimanche de 11h à 13h. Fermeture lundi et jours fériés. Entrée libre

Les expositions à Hyères

Du 11 juillet au 30 août

Villa Noailles et Centre d’art l’Annexe

Expositions sur l’architecture, design, sculptures,… ponts entre l’histoire du lieu et la création de notre temps.

  • Bâtiment initial - « Charles et Marie-Laure de Noailles, une vie de mécènes » [ mobilier, photographie ]
  • Pigeonnier - Sara Favriau [ sculpture ]
  • Salles voûtées - 15 ans, sélection de designers lauréats des concours Design Parade Hyères [ mobilier, objets ]
  • Galeries 1 et 2, atelier, escaliers - « Héros, Héroïnes » [ peintures, dessins, photographies, textes, sons ]
  • Palier 1 - Jean-Gérard Mattio [ design, archives ]
  • Piscine, squash, gymnase - Antoine Carbonne, Regulus [ peinture, dessin ]
  • Boutique - Pierre Yovanovitch [ architecture d’intérieure ]
  • Cour des pieds carrés - Martin Himeur [ restauration ]
  • La langouste Martin Himeur
  • Espaces de circulation - Collection de la villa Noailles
  • Rez de chaussée - Dominique Angel, Pièce supplémentaire [ sculpture ]
  • L’annexe → 26 rue de Verdun - Superpoly [ aménagement ]

Heures d'ouverture des expositions à Hyères : du mardi au dimanche de 14h à 19h; nocturne jeudi de 15h à 21h. Fermeture lundi et jours fériés. Entrée libre.

 

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Au 1er juillet, les déchèteries de la Métropole sont de nouveau en accès libre, exceptés les sites de La Seyne-sur-Mer, La

Après deux mois de déconfinement progressif et avec l'arrivée de la saison estivale, la Métropole TPM et son réseau M

Ces dernières semaines, avant le déménagement de l’ESAD TPM vers ses nouveaux locaux à Chalucet, deux illustres presses d’

Les festivals Design Parade Hyères et Toulon ainsi que l’exposition « Futurissimo, collection du Centre Pompidou » étant r

Les 4, 5, 11, 12 et 26 juillet ainsi que les 2, 8, 22 et 28 août, TPM et la ville de La Valette-du-Var, vous donne rendez-