facebook

 
Enquête Mobilité

Enquête : on en sait plus sur vos mobilités

De septembre 2021 à janvier 2022, une vaste enquête mobilité a été réalisée sur les 44 communes composant le bassin des déplacements de la Métropole Toulonnaise. Pilotée par la Métropole Toulon Provence Méditerranée, selon une méthodologie certifiée par le CEREMA (Centre d’Etudes et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement), établissement public sous la tutelle de l’Etat, cette étude d’envergure réalisée auprès de 15 500 personnes avait pour objectif de mieux connaître nos pratiques de déplacements en semaine et le week-end… pour mieux organiser la mobilité de demain.
Elle met en évidence des enseignements significatifs, confirmant notamment la baisse de l’usage de la voiture entre 1998 et 2022.

Une vaste enquête sur nos habitudes de déplacements

Le but de cette enquête était de connaître et mesurer nos pratiques quotidiennes en matière de mobilité : nombre de déplacements, trajets, motifs (études, travail, achats, loisirs…), modes utilisés (vélo, marche, train, car, bus, voiture, 2 roues motorisés, covoiturage…). Ces données essentielles pour analyser notre mobilité, pour évaluer les nouvelles pratiques à soutenir ou les améliorations à apporter, ont pour objectif de mieux organiser la mobilité de demain sur la Métropole Toulonnaise.

Un partenariat entre acteurs institutionnels

Pilotée par la Métropole Toulon Provence Méditerranée, l’enquête mobilité a été menée en partenariat avec de nombreux acteurs institutionnels et techniques (Etat, Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, Département du Var, Agence d’urbanisme de l’aire toulonnaise, CEREMA, SCoT Provence Méditerranée). Elle s’est également appuyée sur une collaboration étroite avec les Communautés d’Agglomération Sud Sainte Baume et Provence Verte et les Communautés de Communes Vallée du Gapeau, Méditerranée Porte des Maures et Cœur du Var.

Ainsi, elle a porté sur un territoire beaucoup plus large que les périmètres administratifs intercommunaux, pour tenir compte de la réalité des usages sur la totalité du bassin des déplacements de la Métropole Toulonnaise.

Cette étude constitue une base de données actualisée, réaliste et objective sur les pratiques de mobilité d’un bassin de vie de 44 communes et près de 600 000 habitants de Saint-Cyr à l’ouest, à Hyères au sud, à La Roquebrussanne au nord et au Lavandou à l’Est.

Au total, 15469 personnes de 5 ans et plus ont été interrogées de septembre 2021 à janvier 2022, en face à face et par téléphone, représentant 37 440 déplacements.

Bassin des déplacements étudié 

44 communes, 6 intercommunalités, 600 000 habitants concernés

Une étude riche d’enseignements pour préparer la mobilité de demain

L’enquête Mobilité a mis en évidence des enseignements significatifs, confirmant notamment la baisse de l’usage de la voiture entre 1998 et 2022 sur le territoire de Toulon Provence Méditerranée.

1,81 million de déplacements chaque jour

1 818 700 déplacements sont réalisés chaque jour par les résidents de l’aire d’étude.

Et près de 94% sont réalisés en interne, au sein de la même intercommunalité ou entre 2 intercommunalités. Toutefois, 6% sont réalisés avec l’extérieur du bassin des déplacements de la Métropole Toulonnaise, ce qui représente quand même 101 500 déplacements chaque jour.

Selon les territoires, le poids des déplacements internes varie entre 51% (Vallée du Gapeau) et 92% (TPM). Pour les déplacements entre territoires, les principaux flux se situent entre TPM et les 3 EPCI environnants avec une évolution contrastée depuis 2008. Si la grande majorité des flux sont en diminution, cette baisse reste cependant légère concernant la Vallée du Gapeau. Même s’ils sont de moindre importance, les flux concernant les territoires « périphériques » connaissent une croissance depuis 2008.

Principaux repères de la mobilité sur le bassin des déplacements

1 818 700 déplacements / jour

Cela traduit une baisse des déplacements de 12% par rapport à 2008 sur le bassin des déplacements de la Métropole Toulonnaise.

15,5 KM / 51 MIN en moyenne par jour et par personne

La distance moyenne parcourue par jour baisse significativement depuis 2008, alors que le temps quotidien des déplacements diminue légèrement.

-5,8 points de part modale de la voiture

Cette baisse significative de l’usage de la voiture se fait notamment au profit de la marche à pied qui gagne 4,5 points, et dans une moindre mesure des transports en commun (+ 1 point) et du vélo (+0,8 point).

Ces évolutions en faveur d’une mobilité vertueuse sont encore plus prononcées à l’échelle de TPM avec une part de la voiture descendant à 52,3%, alors que celle de la marche à pied augmente significativement à 34,6%. Dans une proportion moindre, les transports en commun et le vélo voient également leur usage augmenter, avec respectivement 7% et 2,4% des déplacements. Ces résultats cohérents, confortent les objectifs fixés dans le PDU 2015-2025 de la Métropole Toulonnaise.

3,19 déplacements / jour / personne

Avec un nombre moyen de déplacements par personne en diminution (3,78 en 2008), la baisse de mobilité des habitants confirme une évolution constatée à l’échelle nationale.

94% des déplacements sont internes

Le bassin de mobilité se caractérise par un fonctionnement très autonome avec un pôle central prononcé (la commune de Toulon représente 40% des déplacements de la métropole Toulon Provence Méditerranée).

4 déplacements sur 10 réalisés à pied

La marche à pied est particulièrement utilisée pour se rendre à l’école ou effectuer des achats, tandis que près de 30% des étudiants utilisent les transports en commun pour se rendre en cours.

-22% de déplacements le samedi

Le samedi, la mobilité baisse de 22% avec plus de 4 déplacements sur 10 liés aux achats. Le dimanche, le nombre moyen de déplacements par personne diminue de moitié, avec outre les achats, un poids important des déplacements liés aux visites et loisirs.

Une méthodologie d’enquête fiable et certifiée

La mobilité, enjeu incontournable du développement d’un territoire, se construit et s’organise à partir de données fiables. L’enquête mobilité du bassin des déplacements de la Métropole Toulonnaise a été réalisée selon la méthodologie du CEREMA., qui a suivi et accompagné les acteurs de la Métropole Toulonnaise afin de garantir la fiabilité de la méthodologie et des résultats.

L’Enquête Mobilité Certifiée Cerema (EMC²) permet de faire le lien entre une personne, ses caractéristiques socio-démographiques, un mode et un motif de déplacement. Au final, on peut ainsi connaître et comprendre les déplacements des résidents pour élaborer des stratégies territoriales adaptées. C’est donc un véritable outil d’aide à la décision pour élaborer les politiques de mobilité.

En outre, avec un coût et une organisation moindres que les précédentes Enquêtes Ménages Déplacements, elle peut être actualisée régulièrement (entre 5 à 10 ans). Cela facilite les mesures régulières des évolutions des comportements de mobilité et donc l’évaluation des actions engagées. À cet égard, l’EMC2 a notamment contribué à l’évaluation à mi-parcours du Plan de Déplacements Urbains 2015-2025 de la Métropole.

Elle va aussi alimenter les politiques de planifications dans lesquelles la thématique mobilité tient une place majeure : Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, Plan Climat Air Energie Territorial, Programme Local de l’Habitat, Schéma de Cohérence Territorial (SCoT)… Elle nourrira aussi les projets d’infrastructures sur le territoire métropolitain (ferroviaires, routiers et autoroutiers, transports en commun, …).

Près de 15 500 personnes interrogées pendant 16 semaines

L’enquête devait être initialement réalisée sur un échantillon représentatif de 11 520 personnes tirées au sort et ayant accepté de répondre. Pour cela, la Métropole avait mandaté une entreprise spécialisée dans ce type d’enquête, la société ALYCE. Initialement prévue à partir de novembre 2020, l’enquête mobilité a été reportée après les 2 périodes de confinement pour être réalisée sur 16 semaines de septembre 2021 à janvier 2022.

Au total 15 469 personnes de 5 ans et plus ont été interrogées en face à face et par téléphone, représentant 37 440 déplacements.

Une enquête complémentaire sur les déplacements du samedi et du dimanche, a aussi été réalisée, en réinterrogeant 2500 personnes volontaires, afin d’analyser la mobilité de loisirs, sportive ou commerciale du week-end.

Un impact maîtrisé de la crise sanitaire sur l’enquête

La crise sanitaire survenue en 2020 a impacté nos modes de vie. Pour autant, après plusieurs reports, la collecte a pu être menée entre septembre 2021 et janvier 2022, la crise du COVID 19 n’a pas eu d’impact sur la fiabilité des résultats de l’enquête Mobilité. Pour les personnes enquêtées s’étant déplacées, seuls 4% déclarent avoir modifié leurs habitudes de déplacements.

Cette enquête constitue donc une 1ère photographie sur la mobilité post Covid 19 et les « nouvelles » pratiques initiées ou accélérées lors de cette pandémie. Ainsi parmi les actifs pratiquant le télétravail, plus de la moitié déclare avoir intensifié cette pratique depuis la crise sanitaire.

Actualités 

Actualités

Afin d'optimiser ses Zones d'Activités Economiques, la Métropole lance une consultation numérique.

Le mardi 30 mai, le président de la Métropole TPM, Jean-Pierre Giran - accompagné de Robert Cavanna, 1er vice-président et

Ce vendredi 26 mai, était organisée une rencontre avec le nouveau délégataire du réseau Mistral, en présence du président

Le samedi 3 juin et le dimanche 4 juin, ne manquez pas la manifestation "Rendez-vous aux jardins" à Baudouvin à

Dans le cadre de son programme de lutte contre la noyade des enfants âgés de 3 à 6 ans dans les piscines privées, la Métro