facebook

 
Mobilité verte

Des nouveaux bus propres pour la Métropole TPM!

La loi sur la transition énergétique pour une croissance verte impose aux collectivités de renouveler leur parc avec des bus "propres" à hauteur de 50 % en 2022, et 100 % en 2025. La Métropole TPM a pris de l’avance ! Ce sont ainsi 126 bus propres (soit 40%) de sa flotte qui rouleront sur les lignes du réseau Mistral d’ici la fin de l’année 2021. Au total, 143 bus ont été commandés pour un investissement de 75 millions d’euros.

Pour permettre à chacun de se déplacer, chaque jour, de manière plus durable, TPM et le réseau Mistral s’engagent pleinement dans la transition énergétique. Les premiers véhicules au gaz et hybrides sillonnent depuis quelques années les rues de la Métropole. 

TPM au rendez-vous de la mobilité propre

TPM mène depuis plusieurs années une politique volontariste en matière de transition énergétique et de transport propre

Nous avons commandé 143 bus pour un investissement de 75 millions d’euros  ! Annonce le président de TPM Hubert Falco. Cela prouve que la Mobilité est une priorité pour la Métropole. 

En effet, 50 bus gaz arrivés en 2021 circulent à l’ouest du réseau, sur les lignes 6, 8, 11, 11B, 18, 19, 81, rejoints par 21 bus hybrides standards en juin dernier. Les 9 premiers bus articulés hybrides de 18 mètres seront affectés sur la ligne 1 et leur nombre sera complété d’ici fin décembre pour atteindre 26 unités. Ils circuleront sur les lignes 1, 8, 9, 18 et 191.

Au total, d’ici fin 2021, ce sont 126 véhicules à énergie PROPRE, soit près de la moitié du parc, qui circuleront sur l’ensemble des lignes du réseau Mistral. 

Nous nous devions de renouveler notre flotte, en termes d’image, de confort, de modernité mais surtout en terme de transition énergétique afin d’inviter les usagers à aller vers une mobilité différente, une mobilité propre, une mobilité partagée. Explique Thierry Durand, directeur du réseau Mistral. 

Plus de bus en circulation sur le réseau

Le nombre de bus va ainsi augmenter, avec la commande en cours de 143 bus pour un investissement de 75 millions d’€, afin de faire face à un afflux de voyageurs toujours plus important.

Cela permettra d’augmenter les cadences sur des lignes qui sont très fréquentées ainsi que le nombre de voyageurs. Aujourd’hui, ils sont 33 millions à emprunter nos transports en commun. L’objectif est de continuer notre progression, car qui dit plus de voyageurs dit moins de voitures ! Ajoute Yannick Chenevard, Vice-président de la Métropole TPM en charge de la Mobilité.


Pour accompagner cette transition énergétique avec l’arrivée des véhicules au gaz, des infrastructures spécifiques et sécurisées avec une station d’avitaillement gaz et un atelier de maintenance adapté, ont vu le jour au dépôt de Brégaillon. Leur construction s’est faite en moins d’un an, un temps record.

Des bateaux-bus hydriques

Sur la partie maritime avec ses 2 bateaux hybrides déjà en exploitation, le réseau Mistral est le premier réseau de France à offrir des déplacements de cette capacité. Les lignes en provenance de La Seyne-sur-Mer, les Sablettes et Saint-Mandrier-sur-Mer, assurent, à 100% en site propre, l’interconnexion avec Toulon, son coeur de ville vert et les lignes terrestres équipées des nouveaux bus propres.

L'intégralité des vecteurs de transport de la Métropole sont dans cette logique de transition énergétique. Si vous prenez un bateau-bus dans la rade, vous pouvez faire l'intégralité de votre trajet en hybride / électrique, donc sans polluer. Explique Yannick Chenevard

Une Métropole avec un ADN accélérateur d’une mobilité plus verte

Dès 2011, TPM s’est inscrite vers une mobilité plus propre en étant la 1ère métropole à se lancer dans l’achat de bus hybrides et à construire en 2014 les premiers bateaux-bus hybrides de France. Ces premières acquisitions concluantes l’ont confortée dans cette vision d’avenir et l’ont conduite à investir significativement depuis 2015, sans attendre la loi de transition énergétique, dans le renouvellement des bus, en fixant un objectif de 25% de bus hybrides.

En 2017, la Métropole décide d’accélérer en se lançant dans une stratégie de motorisation de mix-énergétique (hybride, électrique et gaz).

40% de la flotte à énergie propre

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit le renouvellement du parc par des véhicules propres à hauteur de 50% à partir de 2020, et à hauteur de 100% à l’horizon 2025.

Le simple respect des obligations réglementaires aurait conduit la Métropole TPM à être propriétaire d’un parc de 50 véhicules propres à horizon 2025 (soit 16% de sa flotte actuelle) alors que d’ici fin 2021, ce sont 126 bus propres (soit 40%) qui rouleront sur les lignes du réseau Mistral. Informe le président de TPM

La Métropole fait ainsi respirer son réseau avec ces nouveaux véhicules qui sont venus rejoindre les 29 bus hybrides et 2 bateaux-bus hybrides déjà en service.

Au total, ce sont 143 bus neufs qui sont commandés dans cette première phase d’un renouvellement toujours plus vert. Les nouveaux bus arrivés fin 2021 se répartissent de la façon suivante :

  • 50 bus standards de 12 mètres à motorisation gaz
  • 21 bus standards de 12 mètres à motorisation hybrides électriques
  • 26 bus articulés de 18 mètres à motorisation hybrides électriques
  • 19 minibus
  • 9 bus gabarit réduit de 10 mètres

C’est tout un réseau qui fera respirer la Métropole avec plus de 4 millions de km verts effectués par an sur les lignes du réseau. On retrouvera en périphérie du centre Toulonnais, des bus hybrides, à l’ouest des bus au gaz et à l’est des bus hybrides.

Près de 2 millions de litres de gasoil par an seront économisés, limitant les particules et les rejets nocifs pour la santé.

TPM est à la pointe sur l’utilisation des bio-carburants

La différence en terme d'impact environnemental et la comparaison avec les bus diesel est impressionnante. Nuisances sonores, odeurs et émissions d’azote, de microparticules ou de CO2 baissent avec l’usage du carburant gaz ou biogaz, produit à partir de la valorisation des déchets. Pour l’heure, ce biogaz représente 50 % de l’approvisionnement, qui se fait via les usines de méthanisation de Fréjus et de Bouc-Bel-Air et prochainement sur la Métropole TPM. Ces installations permettront de basculer totalement vers le bioGNV.
Les bus ancienne génération sont petit à petit remplacés par ces nouveaux bus propres.

A savoir qu'aujourd'hui, ce sont 125 véhicules qui seront mis à la réforme. Ces bus livrés en 2003 - pour les plus anciens -ont des motorisations diesel aux normes antipollution EURO 3 qui totalisent plus de 600 000 km.
 

Une bonne raison de prendre les transports en commun, en quelques chiffres

Les bus au GAZ c’est :

  • Moins 80% d’émission de Nox,
  • Moins 80% d’émission de CO2 (avec le biogaz)
  • Moins 50% de nuisances sonores
  • Et Zéro odeur
  • Les bus hybrides c’est 628 tonnes de CO2 évitées par an ;
  • Un bus standard, soit 80 passagers, correspond à 65 voitures en moins dans la circulation et près de 400 m en moins de congestion.
Actualités 

Actualités

La Métropole vous informe que l'ensemble des pôles de valorisation de TPM (déchèteries) fermeront leurs portes au pub

Peinture, design et architecture d’intérieur, street art, patrimoine : les expos en cours et à venir à voir tout l’été dan

Du 20 au 27 août, les 300 meilleurs pistards du pays vont s’affronter sur l’anneau de Costebelle à Hyères, à l’occasion de

Du 20 au 27 août, le Vélodrome TPM accueillera les Championnats de France de cyclisme sur piste Elite et Avenir.

La Métropole TPM vous donne rendez-vous les 10 et 11 septembre pour la Fête des Salins, de 10h à 18h, au Salin des Pesquie