facebook

 
Transat Jacques Vabre 2021

Le toulonnais Clément Giraud 17e de la Transat !

Le varois Clément Giraud, et son équipier Erick Nigon, ont franchi la ligne d'arrivée de la Transat Jacques Vabre hier, lundi 29 novembre, en 22 jours, 1h et 26 minutes, 4 jours après l'arrivée du premier Imoca. Soutenu par la Métropole TPM, Clément, toujours à bord de La Compagnie du Lit/Jiliti, avait bouclé le dernier Vendée Globe en 100 jours. Un grand bravo!

Ce lundi 29 novembre, à 9 heures 53 minutes et 29 secondes en Martinique (14h 53mn et 29s heure métropolitaine), Compagnie du Lit-Jiliti a franchi la ligne d’arrivée de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre en 17e position de la catégorie Imoca. Le duo Clément Giraud - Erik Nigon aura mis 22 jours 1 heure 26 minutes et 29 secondes pour parcourir les 5 800 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 10,86 nœuds, mais il a réellement parcouru 6 279,48 milles à 11,86 nœuds.

Clément Giraud, le navigateur mi-toulonnais mi-martiniquais, et son acolyte Erik Nigon viennent de boucler une belle histoire en franchissant la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre à Fort-de-France. Alors que Clément terminait son Vendée Globe il y a moins d’un an sur ce même bateau, prêté par Erik Nigon, ils décidaient de courir ensemble la plus longue des transats, la Route du Café, dont le départ a été donné le 7 novembre dernier au Havre.
Avec une belle vitesse dès la ligne de départ, ils avaient du louvoyer dans des vents faibles, rarissimes à cette époque de l’année, dès le passage de la pointe Bretagne. Ils espéraient du vent fort pour que leur monocoque de 18 m, puissant et sans foils, exprime son potentiel. Ils l’ont cherché en vain.
Au passage dans l’archipel des Canaries, Clément et Erik parvenaient à recoller au peloton et notamment au contact des bateaux à dérives, comme le leur.
Puis un option assez radicale vers la Mauritanie s’avérait pénalisante et il leur fallait à nouveau tout donner pour revenir.
Au passage de l’équateur, dans le Pot-au-Noir, La Compagnie du Lit / Jiliti restait encalminé plusieurs dizaines d’heures, alors que Clément et Erik chassaient chaque nuage porteur d’une promesse de vent.
Après avoir enroulé l’archipel brésilien de Fernando de Noronha, les deux skippers s’offraient enfin de quoi faire glisser leur Imoca. Un long bord, penché, en route directe vers la Martinique.
Très attendu dans l’île caribéenne ou il est né et dans laquelle il a grandit, le skipper Clément Giraud n’aura pas profité hélas de ses nombreux fans qui devaient l’accueillir à Fort-de-France, en raison de la situation tendue contraignant les martiniquais à limiter leurs déplacements. C’était pourtant pour Clément sa première transat Jacques Vabre. Ce n’est que partie remise. Il a déjà annoncé vouloir y revenir dans deux ans !!!

“Nous sommes super contents des choix de voile que nous avons fait après le Vendée Globe, des conclusions que nous avons pu tirer. Nous étions là pendant trois semaines pour mettre du gaz, faire ce que nous n'avions jamais fait sur le bateau en solitaire. Nous n’avons rien cassé à bord donc nous avons tiré à 100% sur le bateau. C’était génial." Clément Giraud
Actualités 

Actualités

Le Premier Ministre, Jean Castex était en visite officielle samedi 15 janvier, dans le cadre de la signature du Contrat mé

La halte ferroviaire de Sainte-Musse devrait être mise en service en décembre prochain.

Dans le cadre de ses "Journées portes ouvertes", l'ESADTPM accueille le public le 28 janvier 2022 de 14h à

Du 29 janvier au 7 mai 2022, découvrez l'exposition de Gérard Rancinan, photographe et Caroline Gaudriault, auteure,

C’est un véritable travail d’orfèvre qui s’accomplit depuis mars 2021 au sein du foyer Campra de l’Opéra de Toulon afin de