facebook

 
EXPOSITION

"Trajectoires" : une exposition collective à la Villa Tamaris

La Villa Tamaris à La Seyne accueille du 6 avril au 2 juin 2019, une exposition collective intitulée « Trajectoires ». Pensée comme un parcours sensoriel, elle stimule les sens de ses visiteurs et leur offre une expérience immersive à travers la vision artistique de 7 artistes contemporains.

D’un nouveau genre, l’exposition « Trajectoires », ouverte jusqu’au 2 juin à la Villa Tamaris, asollicite les sens du spectateur, considérant que l'art contemporain ne doit pas seulement être abordé sur le plan visuel. Elle met en relief de manière poétique l’image en mouvement, le son et l’impact de sa résonance, en sollicitant non seulement le regard mais aussi le toucher et l’écoute. Il s’agit ainsi d’une invitation à ressentir, à percevoir les œuvres à travers leur dimension sensible et sensorielle. A prendre conscience et confiance en nos capacités de perception pour créer un lien singulier l'art…

La genèse de l'exposition

C’est à la fois une rencontre unique avec des artistes contemporains dont l’univers artistique et le parcours de vie ont donné naissance à ce projet, et à la fois, une association avec un musée d’art contemporain israélien, le Petah Tikva, situé dans le centre de Tel Aviv.

Avant d’être des artistes, chacun d’eux a exercé ou exerce toujours un métier qui les caractérise : «  Pascal Simonet, professeur à l’ESAD TPM élève des chevaux ! Jean-Baptiste Warluzel, également prof à l’ESAD, est, quant à lui, un marin ! il vit sur son bateau. Olivier Millagou est un surfeur de haut niveau avec un rapport fort au monde California surf ! Tandis que Romain Rondet, l’ex étudiant à l’Ecole d’Art de Marseille, a fait l’école pastorale et a été berger… » explique, Isabelle Bourgeois, qui succède à Robert Bonaccorci à la tête du Centre d'art.

Cette exposition est par ailleurs issue d’un travail collaboratif avec le Musée d’art contemporain de Petah Tikva. Entre ici et là-bas, les artistes israéliens et les artistes français ont croisé leur chemin le temps d’une réflexion artistique sur un sujet qui les rassemble : « Une exposition a eu lieu à l’automne 2018 en Israël, nos artistes français y ont séjourné et présenté leurs travaux. En décembre, c’est la Villa Tamaris qui accueillait ensuite les artistes israeliens ! Avec  l’exposition Performance Vidéos "Last Chance to See". » poursuit-elle.

Enfin, actuellement, l'exposition « Trajectoires » fait quant-à elle référence au « Mouvement », celui de la marche, du pèlerinage, de la déambulation... du voyage, de la mobilité humaine mais pas uniquement…

L'important, ici, ce n'est pas le but de la trajectoire mais tout ce qui se passe entre... Conclut Isabelle Bourgeois.

« Trajectoires » : 7 artistes pour une expérience artistique immersive !

Cette exposition accorde en effet une place importante à l'image mais aussi au son en tant que matériau de création, utilisé ici pour sa qualité plastique.

Olivier Millagou et Nico Marsillo

Les deux artistes proposent une installation sonore : « Sharing spots » (2018) où seul le bruit des vagues et le son d’un montage audio, nous invite à la réflexion… L’installation enveloppe le spectateur dans un espace imaginaire et lui propose une expérience sensorielle. Il s’agit là d’une œuvre entièrement acousmatique, car elle ne donne rien à voir. Le visiteur est invité à percevoir des sonorités, sans en visualiser la source de diffusion. La pièce où il entre est entièrement vide et propose seulement de recevoir les phénomènes physiques liés à la propagation du son. Pour suivre, à l’extérieur de la salle, une série de vinyles exposée dans une vitrine ainsi q'un poster représentant une vue sur mer sont également présentés … 

Romain Rondet et Gabriele Salvia

Ils exposent quant à eux deux pièces filmiques : « Higway one » (2018) et « La république des autoroutes » (2016). Concernant la première, les deux artistes se mettent dans la peau d’un chercheur qui débarque en Israël pour observer les autoroutes du Pays et décide de suivre l’autoroute numéro 1 (Highway One) entre Tel Aviv et la Mer Morte. C’est une sorte de pèlerinage à pied le long des autoroutes où ils observent, en Israël, ce qu'ils pensent être la préfiguration du futur des territoires et des infrastructures en Europe. Cette création nous invite à nous interroger sur la rythmique des images et des sons et à rentrer pleinement en résonance avec l’œuvre.

Jean-Baptiste Waluzel 

Il présente la pièce filmique : « Deux tiers, un tiers » (2018). Cette création reprend les images d'un projet de film documentaire datant de 2008. Celui-ci, réalisé sur place par l'artiste malgré l'interdit policier montre la réalité d’un séisme majeur qui a eu lieu dans la région montagneuse du Sichuan et qui a été censuré par les autorités chinoises en pleine préparation des Jeux olympiques de Pékin. L'oeuvre juxtapose les rushes de sa captation brut, sans montage, en y superposant une voix off qui évoque le plan général du reportage. L'originalité tient à la désarticulation et la désynchronisation entre le son et les images. Le visiteur est ainsi installé dans une situation d’"étrangeté perceptive" qui "déréalise", selon les termes de l'artiste, l’objectif du document filmique en lui conférant une autonomie poétique particulière.

Marie Chéné 

Elle propose une installation appelée : « Quelques notes » (2018). L’artiste offre ici un ensemble de boites à musique avec rubans de papier perforé sur socle qui tracent des textes en français, en arabe, en hébreux et en anglais. L’œuvre est sonore et s'anime uniquement grace à l'intervention du visiteur qui actionne, lui-même, les boites en tournant une manivelle afin d'en recueillir le son. En ressort une étrange musique issue des mots permettant à la fois une interaction et un dialogue avec le public.

Pascal Simonet

Il expose plusieurs œuvres : « Exode 26-4 » (2019) : un Tapis découpé et brûlé (307x200cm) ; « Néguev » (2018) : une impression numérique sur alu-Dibond composite représentant de 9 photographies (90x120 cm) d’une course de chevaux clandestine dans le désert de Néguev ; « Exode 26 » (1997/2019) une tenture de coton doublée, impression en batik égyptien (250x515 cm) ; ainsi qu'une création filmique : « Parler du désert du Néguev comme à un cheval » (2018). Dans cette dernière, l’intérêt de l’artiste qui se présente comme un explorateur de l'inaperçu, est ici de réinventer sous les pas de chevaux, une histoire de lieux dans le contexte singulier israélien. Il a réussi à saisir à travers ce film la fugacité d’une course de chevaux illicite dans le désert du Néguev. Il dévoile ainsi, à travers la captation de ces images, qu’au-delà de tous conflits palestiniens et israéliens, le cheval, en tant que plus noble conquête de l’homme, à un rôle de médiateur symbolique qu'il est important de préserver.

Crédit photos : ©Olivier Pastor - Métropole TPM

 

Portrait d’Isabelle Bourgeois

Femme de Culture, Isabelle Bourgeois a été directrice du FRAC (Fonds Régional d’Art Contemporain), présidente de l’ESADtpm (École Supérieure d'Art et Design Toulon Provence Méditerranée), responsable du fonds des arts visuels au Conseil départemental du Var, adjointe à la Culture la ville de La Valette-du-Var, fondatrice du Centre d’Art du Moulin… Toute sa vie professionnelle est ainsi vouée à la création artistique, à son enseignement ainsi qu’à la promotion de l’art contemporain. Aujourd’hui et ce depuis un an, elle succède à Robert Bonaccorci à la direction de l’emblématique Centre d’art qu’est la Villa Tamaris à la Seyne-sur-Mer.

Infos pratiques

"TRAJECTOIRES" : du 6 avril au 2 juin 

Exposition vidéos/photographies autour de sept artistes : Marie Chéné, Olivier Millagou/Nico Morcillo, Romain Rondet/Gabriele Salvia, Pascal Simonet et Jean Baptiste Warluzel

Villa Tamaris Centre d’Art

Avenue de la Grande Maison

Infos : 04 94 06 84 00 ou villatamaris.fr ouvillatamaris@metropoletpm.fr

Ouvert tous les jours de 14h à 18h30, sauf les lundis et jours fériés. Visite guidée sur rendez-vous.

Entrée libre

 

Actualités 

Actualités

Le MIDI Festival vous donne rendez-vous les 25, 26, 27 et 28 juillet pour 4 jours de musique, à Hyères, sous le soleil de

Avec le confortement du brise-lames, la constructions de nouvelles pannes dans le bassin historique et le nouvel embarcadè

Le 17 juillet, le village et la scène de la tournée French Fab font escale à Toulon sur les plages du Mourillon.

Ce jeudi 11 juillet, la Team Réseau Ixio - TPM s'est placée en vainqueur des Stades Nautiques de Jullouville, devant

Cet été, pour tous ceux qui ont envie de profiter de leur soirée en toute quiétude, le réseau Mistral lance l'opérati