facebook

 
Fusion Métropole TPM et Vallée du Gapeau

Première séance de travail pour un destin commun

Ce matin 1er avril, s’est tenu le premier comité de pilotage sur le projet de fusion de la Métropole TPM et la Communauté de Communes Vallée du Gapeau ; co-présidé par les présidents des deux intercommunalités, Hubert Falco et André Garron, l’ensemble des maires des communes de TPM et de la CCVG ont, lors de cette première séance, confirmé leur volonté et leur envie de voir aboutir cette union d'ici quelques années.

La Métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM) et la Communauté de Communes de la Vallée du Gapeau (CCVG) ont donc installé ce 1er avril 2021, le premier comité de pilotage en charge de conduire l’avancement des travaux préparatoires du projet de fusion des deux intercommunalités.

Aujourd'hui est un jour qui marque l’histoire de nos 17 villes ! Entame le président Hubert Falco. Ensemble, on est plus forts.

Et d'ajouter : « Ce qui nous réunit, c’est cette identité varoise, le fait que nous sommes tous des maires, chacun avec nos spécificités, notre territoire, notre identité et cette volonté commune de vouloir travailler ensemble. Je crois que cette union est un acte essentiel  qui permettra, demain, à nos populations de se sentir écoutées et comprises."

« L’extension et la puissance de la Métropole, ses moyens financiers, la protection qu’elle est capable d’offrir aux communes et aux nouvelles communes qu’elle intègre… Tout cela nous a engagé à demander notre intégration. Aujourd’hui nous le concrétisons, j’en suis très heureux. » Ajoute André GARRON, Maire de Solliès-Pont et président de la CCVG

 

Une volonté commune

En 2017, les maires de Sollies-Pont, Solliès-Ville, Sollies-Toucas, La Farlède et Belgentier avaient déjà, à l’unanimité, fait part de leur souhait de rejoindre TPM. Il avait été convenu d’attendre la création et l’installation de TPM, alors communauté d’agglomération, en Métropole.

Depuis, les deux intercommunalités ont souhaité officialiser, par une délibération d’intention, leur volonté commune d’initier cette démarche. Cette délibération a été adoptée par leurs organes délibérants respectifs, le 23 mars 2021 pour la CCVG et le 25 mars 2021 pour TPM.

« Nous sommes voisins de la Métropole. Nous partageons le même bassin de population, les mêmes problématiques (le transport, le développement économique, l’habitat, la préservation de l’environnement). Nous ne craignons donc pas de dissoudre ou de diluer notre identité. Au contraire, pour la défendre, on ne pouvait plus rester seul. Donc on le fait ensemble ! Avec la Métropole, dans une structure protectrice, dynamique capable de réaliser des équipements, des opérations novatrices et structurantes. Explique André Garron.

Compte tenu des impacts d’un tel projet pour le territoire et ses habitants, les deux collectivités souhaitent prendre le temps de la réflexion pour étudier plus précisément les conséquences sur la gestion des compétences, les finances, l’organisation, avant de concrétiser un rapprochement entre ces deux territoires. Ce travail préparatoire pourrait prendre 3 à 4 années. La fusion effective reste conditionnée par le résultat de ces travaux.

« Il y aura une phase d’analyse avec nos administrations présentes aujourd’hui. Il ne faut pas décevoir nos populations. Cette volonté des maires, il faut qu’elle soit partagée par nos élus respectifs, mais aussi par nos concitoyens ! Tout cela sera le fruit d’un travail préparatoire qui se met en place, dès ce matin. » Informe Hubert Falco

Un comité de pilotage, co-piloté par le Président de chacune des deux intercommunalités et composé notamment des maires de la CCVG, a ainsi été créé spécifiquement pour la conduite et le suivi de ces réflexions.

Des avantages pour les deux intercommunalités

Pour la CCVG, l’intégration à la Métropole, dotée de moyens financiers et d’ingénierie plus importants pour répondre aux défis et aux besoins croissants en matière de transport, de développement économique, d’habitat et de protection de l’environnement, ouvre de nouvelles perspectives au territoire pour l’amélioration des conditions de vie des habitants.

"On intègre une forte entité, puissante, économiquement, financièrement, en surface, en population… Pour nous, c’est la meilleure garantie d’avancer. La dimension de la Métropole pèse au niveau de la Région, de l’Etat, mais également au niveau de l’Europe ce qui nous ouvre la possibilité d’obtenir des financements substantiels dont profiteront toutes les communes." Rajoute André Garron.

Forte de près de 2 500 agents, la Métropole dispose également d’une ingénierie et d’une expertise importantes pour le portage et la gestion de projets d’ampleur.

« Nous sommes la plus petite EPCI aujourd’hui du Var au niveau du nombre de communes et de la population. On n’a pas forcement les moyens de gérer les transferts de compétences relatifs à la Loi NOTRe. (...) Quand on est une grande Métropole, on est forcement plus entendu et plus suivi parce que les projets sont des projets d’ensemble. Alors que la petite entité passe en général derrière les autres. C’est donc essentiel pour nous d’être lié à ce dynamisme de territoire. » Indique Yves Palmieri, maire de la Farlède.

Pour la Métropole TPM, cette ouverture apparaît aussi pleinement cohérente : quatre communes membres de TPM disposent de frontières communes avec la CCVG, les deux collectivités partagent un même bassin de vie et d’emploi.

« Pour une ville comme la notre, l’avantage réside dans le fait d’amener une cohérence au niveau économique puisqu’on a des zones d’activités qui sont très proches et qui aujourd’hui n’appartiennent pas aux mêmes EPCI. Pour notre population, c’est finalement plus cohérent, elle travaille sur TPM, elle habite chez nous, parfois l’inverse. » Poursuit Yves Palmieri.

La Vallée du Gapeau possède également de nombreux atouts, avec des zones d’activités dynamiques riches de plus de 10 000 emplois salariés, le développement de son habitat comprenant plus de 14 000 logements et un éco-quartier, la reprise du dynamisme de sa population, un environnement préservé équilibré entre agriculture de qualité et espaces naturels, ou encore la richesse de son patrimoine et de ses évènements culturels.

"Regardez ces espaces qui nous entourent, ce poumon vert, ces atouts culturels, c’est tout cela que l’on va mettre en commun. Il y a aussi la question des emplois et de l’activité économique. Notre Métropole est le territoire qui crée le plus d’activités depuis 2013 ! Et la vallée du Gapeau crée de l’activité également avec des zones artisanales et industrielles de qualité. Ça sera encore un plus pour la Métropole." Ajoute Hubert Falco.

Les deux territoires partagent enfin des valeurs et des ambitions communes que sont la protection du cadre de vie, le maintien de services publics de proximité réactifs et de qualité, la préservation de l’identité des communes membres, et la recherche d’un consensus avec toujours en ligne de mire : l’intérêt général.

 

Après ce premier comité de pilotage, des groupes de travail techniques seront organisés, pour approfondir l’exercice des compétences et les organisations des deux institutions.

La Vallée du Gapeau

La Communauté de Communes de la Vallée du Gapeau a été créée par arrêté préfectoral du 15 décembre 1995 et s’est substituée au Syndicat Intercommunal de la Vallée du Gapeau (SIVOM) existant depuis 1969.

La Communauté de Communes, dont le siège se situe à Solliès-Pont, regroupe 5 communes : Belgentier, La Farlède, Solliès-Pont, Solliès-Toucas, Solliès-Ville. Elle représente une population de 31 287 habitants répartie sur une superficie de 83,6 km².

Elle est compétente dans les domaines essentiels suivants : habitat, économie, voirie communautaire, action sociale, eau, assainissement, déchets ménagers, sport, tourisme, ...

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Si les confinements successifs ont pu mettre le moral des jeunes en berne, il n’était pas question de se résoudre au silen

Le chantier d’aménagement de la place Germain Loro et ses abords, débuté en juillet 2020 dans le cadre du Nouveau Projet d

La Métropole TPM et la ville du Pradet vous informent que le pôle de valorisation du PRADET (la déchèterie) fermera ses po

La 1ère édition de la rencontre investisseurs et startups "Invest in Toulon" 2021, initiée par TVT Innovation, A

Les 13 et 24 mai 2021 seront fériés.