facebook

 
QUARTIER DE LA CRÉATIVITÉ ET DE LA CONNAISSANCE

Chalucet, visite du bâtiment « Beaux-Arts » !

La fin des travaux du futur quartier de la Créativité et de la Connaissance Chalucet approche à grand pas. Dans un blanc immaculé, celui de la ville de Toulon, les nouvelles structures métropolitaines et départementales émergent une à une d’un chantier qui aura duré près de 2 ans ! Focus sur le bâtiment phare des « Beaux-arts », une prouesse technique et architecturale.

Le bâtiment des "Beaux-Arts" tel un phare

Il s’affiche déjà comme un phare, un signal architectural fort au cœur du nouveau quartier de la Créativité et de la Connaissance, Chalucet. Le futur bâtiment des « Beaux-Arts » abritera, bientôt, dans ses 6 400 m2, l’Ecole Supérieure d'Art et Design Toulon Provence Méditerranée (ESADTPM), ainsi que de nouveaux espaces gérés par TVT Innovation. Les 160 étudiants du prestigieux l’établissement toulonnais et les entrepreneurs du numérique doivent intégrer leurs nouveaux locaux, dès le mois de janvier 2020 !

Il s’agit sans doute là de la plus belle école des Beaux-arts de France ! Lance le président de TPM et maire de Toulon, Hubert Falco.

En effet hier, mardi 30 juillet, en compagnie du Président de TPM, Hubert Falco et de Corinne Vezzoni, agence Corinne Vezzoni & Associés, l’architecte du projet, tout deux respectivement entourés de leurs équipes, journalistes et officiels ont pour la première fois pénétré et découvert l'intérieur de ce charismatique bâtiment, point culminant du futur quartier Chalucet.

Une prouesse technique

De l’extérieur, le bâtiment situé le plus au nord du futur quartier Chalucet, se veut le plus charismatique de l’ensemble. Sa forme verticale et massive pour le moins originale avec sa façade inclinée sculptée d’ouvertures est, en effet, une prouesse technique jamais éprouvée jusque-là par les équipes de l’architecte  :

C’est un bâtiment d’une grande complexité technique ! rappelle l'architecte fraîchement récompensée par le Prix du Jury du « Workshop Architecture de Venise".
Avec ce bâtiment, je souhaitais faire référence à tous ces immeubles paquebots que l’on retrouve à Toulon, avec leurs grandes horizontales qui rappellent le monde maritime » ajoute-elle.

Une architecture qui joue avec la lumière naturelle

L’idée de l’architecte a été de travailler avec les différentes facettes du bâtiment afin qu'il capte la lumière à différentes heures de la journée.

« C’est ce qui fait qu’il vit et qu’on le repère dans la ville ! » explique-t-elle, ajoutant qu’un éclairage de nuit particulier a également été pensé. « De loin, le bâtiment s’effacera pour ne laisser à la vue qu’une série de rayons lumineux ! »

Des murs épais pour isoler

De plus, si les murs sont d’une grande épaisseur, c’est tout simplement pour se protéger du soleil, explique l’architecte, rappelant que cette problématique est récurrente en Méditerranée. « Tout simplement, l'épaisseur des ouvertures permet d’avoir un brise soleil naturel.. De cette manière, celui-ci ne pénètre que très peu dans le bâtiment. Tout ceci a été minutieusement calculé ! » Insiste-elle.

Le béton comme allié

Ce bâtiment, comme l’ensemble des bâtiments du site, est construit dans un béton très clair qui rappelle la couleur de la ville de Toulon, historiquement construite à partir des sables et pierres locales issus de la carrière du Revest-les-Eaux.

Pour rappel, il a été mobilisé en tout 7 675 m3 de béton brut ! En comparaison, il y en eu 2 760 m3 pour Kedge et 4 087 m3 pour la médiathèque.

En effet, les différents bâtiments du quartier ont comme point commun le béton blanc laissé brut et réalisé avec le procédé GBE. Celui-ci consiste à couler deux voiles simultanément : un voile intérieur, un isolant et un voile extérieur non porteur. Cela présente plusieurs avantages dont : une peau plus travaillée, l’absence de joints, un coulage simultané dans la masse. Ce choix n’est pas anodin car il permet une mise en œuvre simplifiée avec des moyens traditionnels et garantit une isolation performante protégée des agressions extérieurs.

« Je crois beaucoup à la réussite d’un bâtiment dans sa pérennité. Il faut que dans 10 ans, dans 20 ans, dans 50 ans, il reste toujours le même ! Et ceci, le béton le permet parce que c’est quelque chose de naturel, de minéral » explique-t-elle.

6 pour l’ESAD et 2 pour TVT Innovation

Les espaces dédiés à l'ESADTPM

La visite se poursuit à l’intérieur du bâtiment laissant découvrir les futurs espaces abritant l’Ecole Supérieur d’Art et de Design sur les 6 premiers niveaux et ceux consacrés aux ingénieurs du numérique installés, quant à eux, aux deux derniers niveaux. Au rez-de-chaussée, l'entrée se fait par un immense hall avec une belle volumétrie, parfaitement éclairé. Il s’agit d'un « show off », c’est-à-dire un grand espace d’exposition où les étudiants pourront présenter leurs créations tout au long de l’année, notamment en les suspendant dans l’espace. La partie "bureaux administratifs" se situera au dessus et aux abords de ce "show off".

Les six premiers niveaux du bâtiment se construisent ensuite autour d’un vide central, qualifié de « nef verticale » par l’architecte. Au premier étage, se trouvent les quatre ateliers manuels organisés de part et d’autre d’un patio : la menuiserie, la terre, le plâtre et le métal. La lumière naturelle y joue encore un rôle très important, celle-ci étant parfaitement diffusée par les ouvertures de la façade.

"La lumière, c’est un élément clef de mon travail. Dans cet univers très blanc, elle devient un matériau à part entière ! Et j’essaie de sculpter les bâtiments pour la faire pénétrer de manière différente"

 

Puis dans les cinq étages suivants on accède à différents plateaux, chacun dédié à une année d’étude de l’ESAD.

Il existe également un lien avec la nature, présente de toute part à Toulon, dernièrement élue « l’une des villes moyennes les plus vertes de France » devant Nîmes, selon une étude menée par la société Kermap

L'un de nos partis pris, c’est en effet qu’il y ait un lien entre la ville, le bâtiment et la nature. A tout moment, on doit lever la tête et avoir un horizon. Explique Corinne Vezzoni.
 

Les espaces dédiés à TVT Innovation

Pour finir, le 7e et le 8e étages seront, quant à eux, réservés aux ingénieurs de TVT. "Chanceux", car la vue sur la ville y est grandiose ! Le tout agrémenté d’un jardin intérieur situé au centre des espaces qui finira de donner à l’ensemble de l’architecture une dimension de bien-être.

L'ensemble sera desservi enfin par un ascenseur, et un escalier vertigineux.

L'incroyable chantier Chalucet

Profitant de cette visite, le président de TPM accompagné par l’architecte Corinne Vezzoni, pousse la visite vers les extérieurs, l’occasion de faire le point sur cet incroyable chantier en centre-ville représentant plus de 3 hectares de terrain, véritable cœur de la stratégie de développement métropolitain et porteur d'avenir pour la ville de Toulon.

  • L’ESADTPM sera ainsi relié par le « Parvis des Écoles » à la « Maison de la Créativité », qui accueillera, quant à elle, sur 5 400 m2, les étudiants de l’École Supérieure de Commerce Kedge Business School, de l’École d’Architecture Intérieure Ecole Camondo, qui se délocalisera pour la première fois en province et ceux de l'Université de Toulon ou encore de l'école d’ingénieurs ISEN Méditerranée. En tout, se sont près de 1 200 nouveaux étudiants qui vont ainsi rejoindre le cœur de ville d’ici la fin de l’année.
     
  • Le jardin Alexandre 1er, restructuré et agrandi de près de 5 000 m2, avec ses illustres arbres, dont le plus vieux a été planté au moment de la construction du jardin d'acclimatation au XVIIe siècle, ses espaces plantés d’essences primaires et ses jardins agrémentés d’orangers et de bassins d’eau amèneront de la fraîcheur à l'ensemble du quartier.
     
  • La Médiathèque Chalucet, termine enfin cette visite. On y accède par l’ancienne chapelle Chalucet, lieu historique et emblématique du nouveau quartier de la Créativité et de la Connaissance, conservée, entièrement rénovée et mise en valeur. Avec près de 5 000 m2, la médiathèque sera l’une des plus grandes de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle viendra compléter et élargir l’offre actuelle et proposera près de 60 000 ouvrages et documents en accès libre, dont près de 5 000 pour nos enfants.
« Ce qui est formidable dans cette opération, conclue Corinne Vezzoni, c’est que l’on construit un quartier avec toute les composantes de la ville. Il y a absolument tout : les logements, la culture, la formation... Il y a tous les âges de la vie ! C’est la rencontre de tout cela qui, je pense, fera la grande réussite de ce quartier ! »

Et au président, Hubert Falco, d'avoir le mot de la fin :

J’ai hâte que les toulonnaises et les toulonnais, les varoises et les varois pénètrent dans ce quartier de la Créativité et de la Connaissance ! Qu’ils découvrent tout cela !
Actualités 

Actualités

Du 25 au 27 octobre prochains, retrouvez le festival musical dans divers lieux de la vie toulonnaise: Opéra, Télégraphe, P

TPM finance le système de vigilance et d'alerte PREDICT, qui vous avertit en cas de risques d'intempéries.

Que deviennent nos ordures ménagères et comment sont-elles valorisées ?

TPM, compétente pour la collecte des déchets ménagers et assimilés, vous informe de la fermeture exceptionnelle au public

Le Clos Saint- Bernard dit villa Noailles accueille samedi 12 octobre 2019 à 18h l'inauguration de Nouveaux Regards #