facebook

 
Grands Sites de France

Hyères reçoit la 1ère Rencontre régionale des Grands Sites de France

Jeudi 19 décembre, la Métropole Toulon Provence Méditerranée et la Ville d'Hyères ont conjointement accueilli au port d’Hyères une rencontre régionale sur les Grands Sites de France en région Sud. Une première pour la Métropole.

Pour sa 1ère rencontre en région Sud le RGSF choisi TPM

Suite à une proposition du  Réseau des Grands Sites de France (RGSF), le Grand Site de la Presqu'île de Giens et des Salins d'Hyères a organisé une rencontre régionale sur ses terres hyéroises, à l'Espace nautique du port Saint-Pierre, en présence de nombreux officiels et représentants de TPM, de la Région et de l’Etat. Il est a noté que c’est la première fois que ce type de manifestation est organisé en Région Sud, et d'autant plus dans la Métropole TPM.

"Nous sommes très fiers que vous ayez choisi la ville de Hyères pour cette 1ère rencontre régionale en région Sud. Le destin de la ville est en effet naturellement tourné vers l’environnement, le développement durable et la protection des sites naturels." Introduit Jean-Pierre Giran, Vice-président de TPM, président du Comité OGS, Maire de Hyères.

Les intérêts de cette rencontre sont multiples: ce fut notamment l'occasion d'organiser un événement pour célébrer la validation (en mars dernier), par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, du programme d'actions du Grand Site de la Presqu'île de Giens et des Salins d'Hyères. Mais également :

  • Favoriser des échanges d'expérience à l'échelle régionale ;
  • Associer davantage la Région Sud dans les démarches Grands Sites de France ;
  • Valoriser les retombées positives des Grands Sites au niveau régional.

Une démarche portée par la ville et la Métropole pour la Presqu’île de Giens et les Salins d'Hyères

"Nous sommes dans une région exceptionnelle." Rappelle Jean-Pierre Giran. "Nous possédons le plus grand nombre de parcs nationaux en France ! Mais cela pose également la question de la préservation de ces sites et justifie l’orientation que nous avons prise avec les Grands Sites de France, notamment concernant la Presqu’île de Giens et les Salins d'Hyères."

L’Opération Grand Site (OGS) a en effet été retenue par la ville d’Hyères pour améliorer l’accueil des visiteurs et l’entretien du site classé de la Presqu’île de Giens et des Salins d'Hyères, soumis à une forte fréquentation. Elle a permis de définir un projet concerté de restauration, de préservation et de mise en valeur du site. Celui-ci a récemment été validé par la Commission Supérieure des Sites, Perspectives et Paysage en vue du label « Grand sites de France ».

Le label Grand Site de France inscrit au Code de l'Environnement, est attribué par le Ministre de la Transition écologique et solidaire, après avis de la Commission Supérieure Sites, Perspectives et Paysages, et ce pour une durée de 6 ans renouvelable. 

Depuis le 1er janvier 2019, cette démarche est également portée par la Métropole Toulon Provence Méditerranée.

Six Grands Sites de France en Région Sud

Ainsi, la Presqu’île de Giens et des Salins d'Hyères vient grandir la liste des Grands sites de France en Région Sud, dont font partie le Concors, Sainte Victoire, ainsi que le Massif de l'Esterel, les Gorges du Verdon, le Massif des Ocres, et Fontaine de Vaucluse (Grands Sites de France en projet). Tous sont engagés depuis plusieurs années dans cette politique nationale portée par le ministère de la Transition écologique et solidaire en partenariat avec les collectivités locales.

Paysages de gorges, maritimes, habités ou en apparence sauvage, tous sont extrêmement différents. Ce qui les réunit, c’est que nous nous sommes tous engagés dans la même politique, celle de la démarche Grands Sites de France. Rappelle Soline Archambault, directrice du Réseau des Grands Sites de France.

Pour rappel, cette politique vise à la préservation, la gestion et la mise en valeur des sites et paysages exceptionnels, dans une perspective de développement durable.

Les Grands Sites de France labellisés ou en projet ont en commun d'être des sites classés au titre de la loi du 2 mai 1930 sur "la protection des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque", pour une partie significative de leur territoire.

Objectif collectif et valeurs communes

Cette 1ère rencontre donne suite à un travail en commun qui s’établit sur la durée avec tous les partenaires des Grands Sites de France, tous les acteurs locaux et l’Etat. Car c’est en travaillant ensemble que nous pourrons porter mieux et plus loin cette ambitieuse politique . Encourage Soline Archambault, directrice du Réseau des Grands Sites de France.

L'objectif commun est de porter collectivement les valeurs des Grands Sites de France :

  • Un projet de territoire fondé sur la singularité du paysage ;
  • Un développement touristique maîtrisé et qui bénéficie au territoire ;
  • Un cadre de vie préservé ;
  • Un accueil qui favorise une expérience intime des sites.

La politique des Grands Sites de France et le réseau qui fédère ces sites, constituent ainsi un creuset collectif de visions, d'ambitions et d'expériences au bénéfice du paysage, du bien-vivre des habitants et du rayonnement culturel, économique et touristique des régions.

Une équation difficile

" La politique des Grands Sites de France n'est pas simple à mettre en place ! Il faut en effet convaincre les acteurs publics de sa nécessité et de son efficacité. Car, cette politique menée par des acteurs passionnés, est très efficace et permet d’obtenir de très bons résultats !" Témoigne Marie-Françoise Bazerque, directrice régionale adjointe à l’Environnement.

De plus, force est de constater que concilier la préservation de ces lieux emblématiques qui font partis du panthéon commun avec l'accueil de visiteurs, attirés en très grand nombre par la beauté de ces paysages, n’est  pas une équation facile. En effet tourisme de masse ou d’hyper fréquentation ne rime pas toujours avec préservation des sites.

Ce sont des paysages qui sont exceptionnels mais qui sont aussi ouverts, habités, fréquentés, attractifs et n’ont pas vocation à être mis sous cloche ! Ajoute Soline Archambault.

Se pose dès lors la question de comment faire pour les préserver durablement, tout en accueillant les visiteurs très nombreux et faire en sorte que ce capital unique bénéficie durablement aux habitants et au territoire. 

"C’est pour résoudre cette équation un petit peu difficile que tous les membres du réseau sont aujourd’hui engagés. L’objectif est de préserver et de restaurer ces paysages fragiles mais extraordinairement attractifs et de ce fait, fortement dégradés par la fréquentation." Poursuit-elle.

Cela demande une gestion locale, de proximité associée à un travail avec l’ensemble des acteurs du territoire.

"Il s’agit aussi d’organiser un accueil de qualité, pas seulement dans une vision purement balnéaire et récréative mais pour s’immerger et se ressourcer, trouver un sens aux activités autour des sites. Et de développer également une économie locale fondée sur ces valeurs spécifiques, soutenir des activités des habitants, assurer des retombées pour le territoire et participer à la qualité du cadre de vie." Conclut-elle.

    Les Grands Sites de France en quelques chiffres

    • 19 Grands Sites de France
    • 28 sites engagés dans une démarche d'excellence pour obtenir le label Grand Site de France
    • plus de 32 millions de visiteurs par an
    • 12 régions
    • 42 départements
    • Plus de 350 communes
    • Environ 900 000 habitants
    Actualités 

    Actualités

    Travaux de jardinage, bricolage ou ménage de printemps, c’est le bon moment pour mettre ce temps d’arrêt forcé à profit.

    Suite à la déclaration du Président de la République lundi 16 mars, la Métropole TPM est mobilisée et a activé son Plan de

    Les communes assurent leur mission de continuité de service public comme dans le domaine de la sécurité avec la police mun

    En cette période de confinement et dans le cadre de la prévention et de la sécurité, le réseau Mistral a ajusté son offre

    La Métropole et TVT Innovation - l'agence de développement économique de TPM - se mobilisent et mettent en ligne l