Contrat de baie

Vers la réduction de l'usage des phytosanitaires

Le Contrat de baie de la rade de Toulon et son bassin versant accompagne les communes pour les aider à réduire l'usage des phytosanitaires au quotidien.

L'entretien des espaces verts privés ou publics peut avoir un impact sur l'environnement : des produits nocifs utilisés pour désherber, pour lutter contre les insectes,... peuvent polluer les nappes phréatiques. Le 2ème Contrat de baie de la rade de Toulon et son bassin versant (2013-2018) a pour objectif notamment de contribuer à la préservation de la qualité des ressources souterraines exploitées pour l'eau potable ou présentant un enjeu pour l'avenir. Une démarche exemplaire est mise en place afin d'accompagner les collectivités dans la réduction de l'usage des produits phytosanitaires dans un premier temps, avec la volonté d'aller à terme vers le "Zéro phyto". Cette opération anticipe l'application de la loi Labbé sur l'utilisation de ces produits qui interdira aux personnes publiques d'utiliser des phytosanitaires pour l'entretien des espaces verts, de forêts et de promenade à partir du 1er janvier 2020.

 

La stratégie se déploie sur trois niveaux

  • Concernant les agriculteurs, la Chambre d'agriculture du Var est un partenaire privilégié qui va assurer un suivi cartographique affiné des exploitations notamment pour le bassin versant afin d'avoir une vision précise et complète. Elle accompagne également les agriculteurs dans les changements de pratique afin d'aller de plus en plus vers le biologique,...
  • Pour les jardiniers amateurs, un travail de communication est nécessaire. Un citoyen n'est pas forcément formé pour l'utilisation des produits. Le Pradet, ville pilote, propose une journée "Côté jardins" pour sensibiliser les citoyens aux usages. Un livret "Jardiner sans pesticide" va être mis à disposition des communes pour communiquer auprès des jardiniers amateurs.
  • Les collectivités publiques quant à elles vont être accompagnées pour réduire l'usage des phytosanitaires dans la gestion des espaces verts et des voieries.

Changer les pratiques

Quatorze collectivités sont inscrites dans cette démarche pour aller à terme vers la non utilisation de ces produits. La FREDON PACA apporte un appui technique à cette opération. L'organisme est chargé de réaliser un audit dans chacune des communes et de produire un rapport de synthèse qui servira de base au CNFPT pour organiser des formations destinées aux agents des collectivités, en fonction des besoins réels relevés sur le terrain. "Nous avons déjà réalisé 12 réunions d'audit depuis 3 mois. Beaucoup de collectivités utilisent des produits phytosanitaires mais ont la volonté d'aller de l'avant" rapporte Benoit Dupuy de la FREDON PACA. Ces réunions permettent un recensement des formations déjà réalisées par les agents et de déterminer ceux qui doivent l'être. Le CNFPT sur la base de ces retours depuis le terrain va proposer à 160 agents territoriaux une formation "Certiphyto" qui est d'ordinaire payante. Elle organisera également des sessions de formation "Zérophyto" accessibles gratuitement partout en France. "Notre stratégie a un volet développement durable. Nous avons systématisé en France la gratuité de cette formation. C'est une démarche exemplaire" assure Françoise Canipel du CNFPT.

Du côté des communes les problématiques se situent notamment pour les terrains de sport et les cimetières. "Il est nécessaire de sensibiliser les élus et de former les employés pour mieux faire" rappelle Gilles Vincent président du Contrat de baie. "Nous avons fait un gros effort sur l'assainissement dans le premier Contrat. Nous sommes là pour mettre en place des actions pour limiter les rejets dans nos masses souterraines qui finissent à terme, par polluer la mer" poursuit-il.

Les premières formations vont avoir lieu à la fin de l'année 2014 et au début de l'année 2015.

 

La partie audit est financée à 80% par l'Agence de l'eau et à 20% par la FREDON PACA. Un effort financier est fait par le CNFPT pour les formations dont le coût s'élève à 80 000 euros dont 18 000 pour le Certiphyto, normalement payant.

 

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Cette année, le Tour du Haut-Var se déroulera les 22, 23 et 24 février, avec 3 étapes et une arrivée au sommet du mont Far

Le théâtre Liberté figure parmi les 5 lauréats de la première édition du prix Ilan Halimi pour les courts-métrages en libe

Suite à l’appel à candidatures lancé fin juillet 2018 par l’Etat pour la labellisation des pôles de compétitivité sur la n

Du 17 février au 17 mars 2019, deux expositions d’architecture sont programmées par la villa Noailles : « une chambre aill

​​​​​​​Le lancement de la 9ème édition du concours Var Terre d'Innovation a eu lieu le 21 janvier.